Sub Urban Death - Demo

Chronique Démo CD (10:14)

chronique Sub Urban Death - Demo

Le week-end dernier, la terrible confidence d'un compagnon Auto-stopeur m'a permis de prendre conscience au même titre que l'écoute de Sub Urban Death, que le bien être et le réconfort auditif existaient. En effet, c'est la voix tremblante que mon compagnon de route m'annonce sans détours qu'il est un musicien condamné à la surdité et donc à ne plus jamais pouvoir écouter la musique de son choix. Son voyage en Stop vers Caulnes devait l'amener chez un guérisseur de la dernière chance, une petite pensée pour toi l'ami et Courage ! Difficile d'imaginer le déracinement qu'il est en train de vivre, coupé progressivement de son histoire et des émotions qu'il aimait à entendre. Mon confort musical construit au prix d'un long travail d'acculturation et de désintoxication radiophonique paraît, après cette émouvante rencontre, plutôt artificiel. Mais bref ! Ne boudons pas pour autant notre plaisir et penchons nous sur cette Demo plutôt réussie.

 

Les Allemands de Sub Urban Death sortent donc en ce début de printemps une démo qui à plusieurs titres n'a absolument rien de novatrice et grand bien nous fasse. Sub Urban Death, comme d'autres, ont le mérite de faire un Hardcore très à l'ancienne et s'inscrit même si très minimalement, dans un mouvement historiquement hermétique aux idées de popularités. Bien sûr des groupes sont sortis du lots et sont copieusement fétichisés de la part des uns et des autres, mais combien continuent à jouer et à vivre la musique qu'ils aiment dans des lieux affranchis des idées de représentation. Du Dance-floor en sous-sol, aux squats politique, en passant par la privative chambre dont la porte est restée entre-ouverte, la musique s'éprouve, au delà de l’expérience intime et singulière ressentie, toujours par l'autre et en relation avec l'autre. La pochette de cette Demo en dit assez long à ce sujet, je vous laisse le soin d'en apprécier le message. Partager la musique qu'il affectionne plutôt que de la médiatiser, voilà ce que semble vouloir faire Sub Urban Death sur cette Demo avec pour seul leitmotiv l’honnêteté et l'humilité.

 

Sub Urban Death fait donc partie de ces groupes qui à défaut d'être ultra-originaux, préfèrent mettre en avant des sonorités bien familières, des idées simples plutôt que de se la jouer « culte de la performance ». Leur Hardcore Old-school se rapproche des plus connus Dead Swans , Mind Trap  pour ne citer qu'eux. L'écoute de cette Demo vous donne cash l'envie de remuer en 2-Steps la bière à la main dans un moment d'Action-Punk d'anthologie. Pas si agressif que ça, même si le chant, les chœurs et l'utilisation répétée d'implacables Palm mute se veulent plutôt mordant, les compos de Sub Urban Death s'écoutent quasiment le sourire aux lèvres. L'ambiance de cette Demo se veut très Punk'n'Roll avec des Riffs qui restent dans l'ensemble hyper-efficaces, malgré une production très élémentaire. Pas si étonnant, Sub Urban Death enregistre dans la cave de son Bassiste. Le morceau le plus métallisant, « This is Might Collapse », fait office de tube pour une Démo qui dans l'ensemble transpire l'envie et la fureur. Un groupe sans artifice, chahuteur, et qui au delà de son manque d’originalité réconfortera les Ouïes sensibles au "Jouer peu mais Jouer vrai" !

photo de Freaks
le 24/04/2017

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 24/04/2017 à 12:26:13

Putain: devenir sourd... L'horreur absolue !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/04/2017 à 13:27:41

Non y'a être électeur de Marine avant.

Freaks

Freaks le 24/04/2017 à 15:50:31

Par moment il ferai bon d'être sourd plutôt que d'avoir à subir leur spectacle obscène.

Freaks

Freaks le 24/04/2017 à 15:54:06

Mais ils n'auront ni mon ouïe ni mes larmes.. un crachat sur leurs urnes suffira ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements