Subcity Stories - Behind the memory tree

Subcity Stories - "Behind the memory tree"
Subcity Stories - Behind the memory tree (chronique)

Les surprises ne sont pas toujours mauvaises. Pourtant la réception inatendue de ce disque ne m'avait pas émoustillé plus que ça, et je le rangeai dans la pile des disques à chroniquer sans trop réfléchir. Et puis finalement, dans un beau jour (les grosses chaleurs actuelles font parfois bien les choses), je décide de mettre ce Behind the memory tree dans ma platine. Quelle bonne idée !

 

Après une première écoute très intéressante, je récupère les infos sur le groupe ; formé d'ex-Post Control et d'ex-The Underground ChildrenSubcity stories est un trio tarbais formé en 2007. Après un split aux côtés de Pegazio, cet album est leur premier LP, sorti sur leur propre label Not a pub.

 

Alors Subcity Stories, c'est quoi ? Le groupe annonce beaucoup d'influences, At the drive-in, Mars Volta, Deftones, Fugazi, Shellac, Sunny Day Real Estate, Biffy Clyro... De quoi faire peur donc, attention à l'indigestion ! Mais ce sont surtout les 2 derniers groupes cités que l'on peut rapprocher le plus facilement du trio. En effet, certains plans de gratte pourraient rappeler les écossais de BC, mais d'autres influences se font sentir, notamment sur les parties les plus punk, je ne sais pas pourquoi mais un groupe me vient immédiatement en tête, c'est Second Rate. Les mélodies accrocheuses, le rythme, tout y est ! Et pour la voix, soyons fous: parfois j'ai l'impression d'entendre Geoff Rickly (Thursday) sur leur album culte, Full Collapse.

 

Mais arrêtons-nous là avec les comparaisons, même si certains plans donnent vraiment envie de s'essayer à ce petit jeu. Les tarbais arrivent à nous tenir en haleine les 42 minutes durant, grâce à leurs titres tantôt catchy, tantôt mélodiques à souhait, s'essayant également avec brio au post-rock/post-hardcore sur "(a new shape) part II : life extension" (les riffs sont vraiment bien trouvés) ; tout en n'oubliant pas ce côté punk, sur "verbal essence" par exemple, où les hurlements du chanteur se font le plus ressentir. Pour rester sur la voix, quand elle se fait plus claire et criarde (à la Geoff Rickly donc), c'est parfois assez rébarbatif, heureusement que les cris sont là pour changer la donne.

 

Mélodies, énergie, ralentissements, et un son plutôt bon (sauf la batterie, je n'aime pas le son de la caisse claire mais passons), ce disque est parfait pour les trajets de bagnole sous le soleil, ou lorsque vous voulez quelque chose qui vous redonne la pêche : pour moi ça a marché. Bref, un disque vraiment sympa, en attendant la suite !

photo de Pidji
le 06/06/2011

3 COMMENTAIRES

Geoff FtBsTrD

Geoff FtBsTrD le 06/06/2011 à 10:59:45

Ça donne envie :)

Geoff FtBsTrD

Geoff FtBsTrD le 08/06/2011 à 09:20:02

Après écoute, le mix Thursday-Sparta passe assez bien, il manque un petit je ne sais quoi...

Pidji

Pidji le 08/06/2011 à 09:46:38

Oui il manque encore un p'tit quelque chose, mais j'avoue avoir été bien surpris par la qualité musicale du groupe. A suivre de près quoi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (42:20)

Acheter Subcity Stories Behind the memory tree sur Amazon

Tracklist

1. Thirteen
2. Boogeyman
3. Lost/Adrift
4. (begins) like a crash
5. Imaginary complex
6. (A new shape) part I : the sparkling one
7. (A new shape) part II : life extension
8. Memories
9. Verbal essence
10. Curtiss

DANS LA VEINE

Watch Your Six ! - Bit by a dead beeWatch Your Six ! - Bit by a dead bee

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019