Subrosa - Strega

Chronique CD album (41:17)

chronique Subrosa - Strega

Alors, l'idée de base, c'était de jouer un peu comme Pelican à leurs débuts ainsi qu'un côté Torche, un espèce de post hardcore très saturé, et puis pour corser le tout de chanter un peu comme Björk, avec une voix de femme assez étrange, pour que ça paraisse comme une lutte interne. Et puis pour que ça se fasse remarquer, on fait un groupe avec que des gonzesses (et pas que des thons), ça fait toujours bien sur les photos promo, et puis dans le milieu sludge post hardcore ça s'est pratiquement pas encore fait.

 

Oui, mais non, désolé mais je m'en fous quand même. C'est tout aussi pataud que l'espèce de phacochère en voie d'extinction représenté sur la cover. Le son est plutôt pas mal pour un premier album, mais on en attend beaucoup plus au niveau des compositions, car si certaines bonnes idées apparaissent, comme dans "Christine", il y a toujours un truc bizarre qui vient foutre le plaisir d'écoute en l'air. A chaque fois que j'écoute ce disque j'ai l'impression qu'on me force à aller dehors dans le froid sortir les poubelles. Imaginez vous l'image : avoir un peu de vent c'est bon aussi pour le corps, ça aère, et puis ça vous force un peu à marcher, mais merde vous êtes en pyjama et surtout, vous sortez des poubelles lourdes qui puent le poisson pourri quoi.

 

Rien donc d'exaltant, et rien qui n'ait jamais été déjà fait auparavant. Le chant féminin est réussi, l'étrangeté de certains morceaux peut en intéresser certains. Moi j'irai pas me forcer en tout cas.

 

 

Achat ou pas achat ? Pas achat.

photo de Carcinos
le 26/05/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019