Suicidal Tendencies - World Gone Mad

Suicidal Tendencies - "World Gone Mad"
chronique Suicidal Tendencies - World Gone Mad

Si Mike Muir aime faire le ménage régulièrement, pour le bassiste, c'est pas de sa faute là.

Tim Williams est mort en 2014...

Sacré galère aussi quand le bon Thomas Bridgen, à la batterie, est remercié.

Tant pis, Myko Cyco recrute Dave Lombardo. Vous savez ? Non ? Sortez de suite.

 

Sans jamais se démonter, Muir repart alors sur la route et donne un successeur au moyen 13. Ici donc.

Tant pis pour les septiques.

 

Saperlipopette !

Tonton Lombardo fera-il l'affaire ?

Soucaïdôl sera-il encore rester crédible malgré ses 35 piges bien tassées ?

Tétanisantes questions qui nous tiennent éveiller le temps de l'intro de "Clap Like Ozzy".

 

Sans rire, ce titre d'ouverture a de la gueule.

Tapinant dans le classique, basse slappée à l'appui, ça flaire bon les 90's tout ça.

 

Sourire,

"The New Generation" est tellement évident et téléphoné qu'on fait un retour dans le temps. 

Sérieux, on dirait que Rocky George a coupé sa touffe de veuchs et a fait un come back,

Tellement "Living For Life" respire les grandes années avec un boulot impeccable niveau batterie.

Sans génie, mais s'inscrivant parfaitement dans le gang de Venice,

Tonton Dave tape comme on l'attend et sur le titre éponyme, il fait même dans la finesse fugace.

Sacré mal de nuque également sur "Happy Never After" en mode lumière, caméra, révolution.

Total skate party aussi sur "Damage Control", finissant dans les nuages.

Sans trop de coquilles, World Gone Mad ne fait pas de remplissage.

Tout au plus peut-on jeter "This World", qui n'a rien à faire ici.

 

Salmigondis totalement cohérent de tout ce qui fait qu'on aime Soucaïdôl,

Tapant dans les différents albums de la bande, pour ravir petits et vieux,

Sanguinaire parfois,

Tellurique souvent,

Serpentin aussi,

Tamisant les détracteurs,

 

Sacré album que ce World Gone Mad

Tiens !

 

 

 

photo de Crom-Cruach
le 14/10/2016

8 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 14/10/2016 à 09:39:17

Des titres un peu trop longs et bavards, mais une de ces patates !!
Album plaisir (de vieux) de l'année ^^

cglaume

cglaume le 14/10/2016 à 09:43:21

Arf, mais je n'y ai toujours pas jeté une oreille dites !!! 'faut qu'j'me bouge nom de nom !

pidji

pidji le 14/10/2016 à 12:09:40

Et quel exercice de style Cromy !
S
T

cglaume

cglaume le 14/10/2016 à 14:38:18

J'avais pô vu: bravo Cromy !!!

stef

stef le 14/10/2016 à 15:34:33

petite précision concernant les musiciens , le dernier batteur en date était Eric Moore de 2008 a 2015 (Pridgen a fait une pige de 6 mois en 2014). Pour le bassiste , après la mort de Tim williams en 2014 , c'est Michael john morgan qui avait pris le relais jusqu'en 2016.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/10/2016 à 17:43:27

Merci de tes précisions. (:

gromatou

gromatou le 22/10/2016 à 16:36:16

Crom Cruach, merci pour la chro, l'album est plus rentre dedans et plus réussi que le précédent. Une autre petite précision, le guitariste rythmique a changé, c'est Jeff Pogam, grosse ressemblance avec Mike Clark. Vu au Sylak cet été, ça envoyait le pâté. ST ST ST!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 23/10/2016 à 11:52:36

Merci à toi, pas été au Sylak cette année : les boules donc.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019

HASARDandCO

Lavatory - Morbid Terror
Soulfly - Conquer