Sunstare - Eroded

Sunstare - "Eroded"
chronique Sunstare - Eroded

Alors que les jours recommencent tout juste à rallonger, et dans les résidus de l'euphorie des fêtes de fin d'année, les Français de SunStare se rappellent à notre "bon" souvenir avec Eroded, leur deuxième album après un Under the Eye of Utu, déjà propice aux réjouissances. Pas de changement de line-up du côté des Nordistes pour un style qui s'affine. À cheval entre Sludge, Doom et Black Metal (ce dernier est minoritaire mais bien sensible), la musique proposée sur Eroded est un équilibre bien trouvé pour terroriser la population.

 

Si l'album a été enregistré de manière indépendante, des professionnels se sont chargés du mixage et du mastering (Magnus Lindberg de Cult Of Luna), lui conférant un son massif digne des plus grandes formations de Post-Hardcore. Une mise en son idéale pour mettre en valeur la pesanteur des riffs et le côté éthéré des lignes de guitare plus mélodiques. Le résultat final confirme que l'investissement financier a payé.

 

Le groupe se montre extrêmement efficace dans l'art de plonger l'auditeur dans un monde où l'espoir n'est pas de mise, en avançant lentement, méticuleusement pour noyer toute étincelle dans une noirceur primordiale. Sur ce point, SunsStare a franchi un cap par rapport à Under The Eye Of Utu. Vous n'avez qu'à écouter "Pray For The Sun" pour vous en convaincre.

 

Certes, les fans de Neurosis et d'Amenra ne seront pas désorientés à l'écoute d'Eroded, mais le groupe fait preuve de suffisamment de personnalité et de talent pour arriver à se démarquer et à sonner différemment de ces illustres aînés. Avec ce deuxième album, il confirme qu'il est un acteur sur qui il va falloir compter sur la scène Post-Hardcore, en espérant qu'il continue dans cette voie.

photo de Xuaterc
le 05/03/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements