Superbutt - You and your revolution

Superbutt - "You and your revolution"
chronique Superbutt - You and your revolution
On est jamais déçus avec Superbutt.
La nouvelle preuve You and your revolution qui est ici le 4e album des hongrois.
Le quintet n'a jamais joué la carte de la technique mais plutôt celle de la simplicité, de l'énergie en proposant un alliage néo-métal/rock'n'roll : la fusion parfaite en terme d'accessibilité.

Il est donc difficile de perdre pied dans cet album grâce à plusieurs éléments.
Tout d'abord, la question de la basse que l'on peut apprécier de bout en bout dans une production aussi propre que pointue. Évidemment certains la trouveront froide, aseptisée : c'est le cas, c'est la modernité...que chacun appréciera selon ses goûts.
Une basse audible est un bon point mais lorsqu'elle est fortement avancée et marquée par un slapping quasi-ininterrompu, on retrouve là les ingrédients d'un bon album aux influences 90's.

Un groove qui nous rappelle celui de Faith no More, KoRn, Red Hot chili peppers : voilà un bond en arrière qui n'est pas pour déplaire.
Le reste tient aussi sur la cadence du groupe et ses pointes de modernité. Aucun instant de relâchement que ce soit sur l'excellent "Last call" (avec un invité de marque : le chanteur de Clawfinger), sur "Figure" ou "Blister" particulièrement bons.
D'autres titres sont peut être en deçà comme "Lift her" ou "In vain" (malgré un bon refrain)...mais on garde le plaisir d'écouter d'excellents riffs sur deux guitares bien lourdes, ou un batteur qui garde la même fougue depuis "2 Minutes For Roughing".

On profite même d'une influence quasi-stoner avec "Mother's day", un essai peu concluant qui nous amène à penser que Superbutt est bon uniquement dans son créneau...et devrait y rester cantonné.
Quant au chant, il conserve cette capacité à faire vivre chacun des titres tout en dégageant une certaine homogénéité.

Finalement, il y a peu de choses à dire sur cet album sans prise de tête qui a la qualité de nous faire passer un bon moment...sans pour autant laisser une véritable empreinte.
On ne s'extasie jamais pour Superbutt, mais on est jamais déçus par Superbutt.
photo de Tookie
le 21/01/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements