Supreme Pain - Divine Incarnation

Chronique CD album (47:30)

chronique Supreme Pain - Divine Incarnation

Tu aimes Sinister?

Si la réponse est non, ne perdez pas votre temps et retournez vaquer à vos occupations. Par contre si le gros Death chafouin de ces Hollandais vous fait frétiller la matière grise, ne vous éloignez pas trop: Supreme Pain est fait pour vous.

 

Pourquoi entamer directos par une référence à un autre groupe? Simplement parce que Supreme Pain a été formé par les anciens de la maison Sinister qui ont aussi batifolé dans Houwitser et Infinited Hate et que ça se sent… Et pas qu'un peu! A croire que ces oiseaux-là sont incapables de faire autre chose du bon Death Metal puissant et massif. Qui s'en plaindrait? Ca vole pas très haut, c'est pas original pour un radis mais par contre l'efficacité et la brutalité primitive sont au rendez-vous. Supreme Pain ne prétend pas avoir inventé l'eau chaude, ils officient dans le Death Metal taillé dans le granit. Ils tapent vite, fort et ils vous laissent les tympans en friche. Point barre.

 

Difficile de faire la fine bouche lorsque l'on tombe sur ce genre de tartine qui reprend tous les éléments chers au cœur des fans de Sinister: des plâtrées de riffs compacts, des breaks abruptes, une batterie qui joue au marteau-piqueur et des voix puissantes, agressives qui sentent bon le Death Old School des 90's. Des voix gutturales poussées par un chanteur qui a du coffre! On songe à Hate, Diabolical Summoning (Sinister) ou encore Rage Inside The Wombs (Houwitser) on s'enfile cette bonne rasade de Death Metal du terroir avec entrain. On headbangue non-stop et le groove est là pour nous faire gigoter les jambons. 

 

Les dix chansons naviguent sur des eaux connues et ne réservent quasiment aucune surprise. Cet album est une petite pépite bien sympatoche qui remplit ses quotas de bonheur. Du Death Metal sans colorant ni conservateur, c'est sobre, authentique et direct. Pas la peine de se triturer la nouille dans tous les sens pour pondre une musique costaude et râblée!

 

Au finale, on a pas grand'chose à raconter sur ce genre de rondelle… la prod est épaisse à souhait, les titres s'enchainent sans jamais laisser s'insinuer la moindre goutte d'ennui… Et voilà tout!

 

Du gros Death Metal pur jus qui ravira les fans de Vomitory, Sinister et compagnie! Et même s'il ne s'agit pas de l'album du siècle ni même du mois, c'est toujours avec grand plaisir qu'on met le nez dedans!

DEATH METAL!!!

photo de Cobra Commander
le 04/07/2011

1 COMMENTAIRE

Keyser

Keyser le 02/08/2011 à 08:44:19

Un des albums death de l'année pour moi. C'est sûr ça n'apporte rien et c'est prévisible mais la qualité des riffs, l'ambiance evil, la brutalité décuplée, l'esprit old-school et la meilleure prod que le groupe ait jamais eu contribuent à en faire une sortie qui compte.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019