Swallow The Sun - New Moon

Swallow The Sun - "New Moon"
chronique Swallow The Sun - New Moon
Cela fait 10 ans tout juste que Swallow The Sun existe, les finlandais sortent cette année leur quatrième album et pourtant ce n’est que depuis peu que le groupe commence à être considéré à leur juste valeur, en France en tout cas. Trois ans se sont écoulés entre leur précédent opus ("Hope") et "New Moon", même si entre deux le combo nous a fait patienter avec l’EP « Plague Of Butterflies ». C’est d’ailleurs avec cet EP que j’ai découvert le groupe, qui m'a tout de suite conquis.
Cependant, cet EP ne contenait qu’un seul inédit (le morceau éponyme de 30minutes), j'attendais donc la suite avec impatience. Et je dois dire qu’après l’avoir écouté en boucle, ce "New Moon" est un album absolument majestueux et indispensable pour tout metaleux qui se respecte.

Swallow The Sun continue de nous faire planer avec leur Doom/Death mélancolique et romantique. Les mélodies sont sublimes, elles sont limpides et envoutantes comme seuls les groupes finlandais en ont le secret. On sent d’ailleurs qu’ils ont été fortement inspirés par leur voisins de Katatonia pour ce qui est des ambiances doom tout simplement dantesques. Chaque morceau a sa part de magie et on n'a aucun mal à se sentir décoller sur des titres comme « Falling Word » qui est un de ceux qui s’empare de vous en premier (avec la participation en backing vocal de Dan Swano), ainsi que le suivant (« Sleepless Swans »), ou encore « Lights On The Lakes » et son chant féminin qui vous compresse les tripes. Je pourrais énumérer tout l’album comme ça, même le titre éponyme est absolument grandiose...

Swallow The Sun est un groupe qui a toujours sû offrir une musique pleine de nuances avec certain passages complètement Death : voix bien grasse, gros riffs explosifs et parfois même quelques blast ; et d’autres très typés Black metal du grand nord à la Enslaved, en gardant toujours une dimension épique et progressive. Bien sûr cette alternance de genres fait inévitablement penser aux maîtres Opeth, mais la comparaison doit rester très relative car Swallow The Sun garde un vrai aspect mélancolique du Doom qu’on ne retrouve pas directement chez Opeth...

Il faut dire que « New Moon » a été enregistré, mixé et masterisé par Jens Bogren au Fascination Street Studio (Opeth, Katatonia...). On retrouve donc la magnifique patte du producteur suédois qui parvient toujours à mixer le Death metal d’une façons très rock, et sachant mieux que personne mettre en valeurs les parties progressives et psychédéliques des combos qui passent dans sa cabine...

Un reproche tout de même : les deux derniers morceaux sont en dessous du reste ; peut-être est-ce à cause de la durée que l’album s’essouffle, ou que l’on arrive aux limites du groupe... ?
En tout cas, « New Moon » reste un must du genre et Swallow The Sun est aujourd’hui à la hauteur pour être compté parmi les incontournables du metal progressif !
photo de Domain-of-death
le 18/03/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements