Tankrust - The fast of solace

Tankrust - "The fast of solace"
chronique Tankrust - The fast of solace

Comme le coup de marteau qui te fait lever la jambe, TankrusT te fait secouer la tête.
Faut dire que le groupe a fait ce qu'il fallait pour faire du headbang un geste-réflexe.

 

S'il a fallu 9 ans entre la création du groupe et la sortie de cet album, le groupe n'a sans doute pas laissé des toiles d'araignée s'installer entre ses doigts.
Bien écrit, hyper-influencé par plusieurs scènes, fait avec sérieux, travaillé jusque dans les moindres détails : "The fast of solace" n'est pas ce genre d'album bourré de détails, mais il a au moins la qualité d'être aseptisé de tout défaut.
Un metal qui ratisse large, mais qui a un son qui se joue des différentes étiquettes. Moderne, équilibré, efficace : il n'en faut pas plus pour que les oreilles soient dans un confort 5 étoiles.

Pour le reste, le groupe n'est pas un modèle de finesse et cela a de bonnes chances de plaire.


C'est parce qu'il a une bonne base thrash tout en titillant le hardcore et le death mélo que TankrusT réussit à se démarquer d'une flopée de groupes. Sans être spécialement sophistiqué dans sa démarche malgré quelques artifices sonores (pas mal foutus d'ailleurs), on ressent ce désir d'être inscrit dans son temps...sans chier sur le métal de Papa.

Il se démarque donc de cette musique "à l'ancienne". Pourtant, malgré tous efforts du monde, le champ lexical qui va suivre est bourré de qualificatifs déjà lus et relus dans toutes les chros du monde sur un album de metal.


Après tout, qui n'a jamais entendu parlé de soli bien foufous, de riffs hachés comme un steak Charal, d'une batterie frappée au burin et d'un chant lourd de saindoux ? 
Il est certain que TankrusT n'est pas révolutionnaire, mais il est d'une efficacité terrassante et d'une qualité d'écriture assez bluffante.
C'est aussi en cela que le groupe se place dans le haut du panier : les parisiens semblent se lasser extrêmement rapidement de leurs propres compos. Avant même que l'auditeur n'ait ce sentiment ! Il ne faut donc que quelques secondes pour que le groupe bascule d'un solo death-melo à un gros break HxC, pour que le tempo s'emballe avant de marquer une pause (toujours courte).

Car, et c'est le dernier gros point, "The fast of solace" tient sur la longueur grâce à son sens de l'alternance...sans jamais baisser de rythme.
Finalement, aussi violent que remuant, TankrusT ne sort pas un "grand" album parce qu'il a beau se démener, la bande ne bouleverse pas non plus. En revanche, ce disque est bourré de qualités, à commencer par celle d'être tout simplement BON, EFFICACE : il fait le job à la perfection sans céder de place à l'hypothétique maladresse d'un premier effort longue durée...

photo de Tookie
le 25/04/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019