S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Tchornobog - "Tchornobog"

Tchornobog - "Tchornobog"
chronique Tchornobog - Tchornobog
8.5/10 0

écouter "Hallucinatory Black Breath of Possession"

Acheter Tchornobog Tchornobog sur Amazon

CD album CD album (64:23)

 

Style musical : 

Death / Doom

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

I: The Vomiting Tchornobog (Slithering Gods of Cognitive Dissonance)
II: Hallucinatory Black Breath of Possession (Mountain-Eye Amalgamation
III: Non-existence's Warmth (Infinite Natality Psychosis)
IIII: Here, At The Disposition of Time (Inverting A Solar Giant)

 

Label : 

Fallen Empire Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Studio Emissary
Dans le même style :
Acid witch - To Magic, Sex and Gore

Quand un musicien qui a œuvré précédemment dans le Black et le Black dépressif, se lance dans un nouveau projet, ce n'est pas pour faire du zouk. Prenez par exemple Markov Soroka, musicien américain, habitué des one-man-band avec Slow, Aureole, Silent Thoughts, nous revient aujourd'hui avec Tchornobog, dieu slave des ténèbres. Une fois de plus seul maître à bord, il nous convie à une longue agonie musicale, divisée en quatre pistes pour plus d'une heure.

 

Pas de Black ici, mais plutôt un Death / Doom vénéneux, dans la lignée d'Esoteric. Visqueux et véloce comme une coulée de lave, la musique de Tchornobog s'écoule jusque dans nos conduits auditifs de manière implacable. Le son est massif, assommant, caverneux. Mesure après mesure, notre faculté de résistance est annihilée, broyée, réduite en cendre pour nous faire capituler face à la puissance dévastatrice de Tchornobog. L'univers décrit est un trip hallucinatoire et introspectif, une spirale descendante vers les profondeurs abyssales du chaos primordial. Soroka prend un malin plaisir à ne laisser que peu d'espoir et les respirations se font rares, de légers arpèges malsains noyés dans le magma perpétuel, ou encore quelques notes de saxo (tient, encore) surnageant au milieu de "Non-existence's Warmth (Infinite Natality Psychosis)". Il ne s'arrête pas à un genre précis pour arriver à ses fins, bien au contraire, il repousse les limites stylistiques, plus violent que du Death, plus oppressant que du Funeral Doom, plus crade que du Sludge. Le musicien n'oublie cependant pas certains de ses réflexes de black-metalleux, le temps de certains riffs ou certaines rythmiques, comme la partie centrale de "Here, at the disposition Of Time".

 

Sans en avoir l'air, Tchornobog vient de sortir l'un des albums les plus extrêmes qu'il m'ait été donné d'écouter cette année, exploit non négligeable au regard des derniers disques sont je vous ai parlé ici, rendu possible par une vision nette du but à atteindre et une absence de complexes. 

photo de Xuaterc
le 06/10/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Voidfiller - Not Enough

Évènements

IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017Jarboe aux Instants Chavirés à Montreuil le 21/10Soirée Play for Humanity Au Scarabée à La Verrière (78) le 11 novembre 2017AGNOSTIC FRONT + RISE UP à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 15 novembre 2017NASHVILLE PUSSY + SINNER SINNERS + 11Louder à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 10 novembre 2017