Tension - Westside Grindviolence Forever

Chronique K7

chronique Tension - Westside Grindviolence Forever

"This album is dedicated to all the underground bands in the southern california grindcore scene who are forgotten or slandered when big media bullshit machines rule an entire scene. We perfer our grindcore guerilla anyway."

Et je rajouterai le terme « asshole» pour ponctuer le speech d’intromission du groupe. Ou « bastard» à la rigueur.

 

Moi, l'Anglais j'en suis resté à « Brian is in The Kitchen » alors ne me demandez pas trop de traduire les élucubrations de ce trio de bargeots.

Par contre leur forme d'expression musicale, je peux en toucher deux ou trois mots.

Pas trop plus, en fait. Car vu la vitesse et la violence du bouzin, à peine trouverai-je mes mots que POUFFF, ce sera fini.

Du moins, cinq ou six morceaux vous auront déjà collés au plafond de la salle de bain, arrachant votre rideau de douche, payé à prix d'or dans un magasin de bricolage. Oui j'ai découvert, il y a peu qu'on ne pouvait pas se pendre après un rideau de douche même suite à un ébouillantage d'arpions du matin. Et les gars de Tension se crame les pieds au vitriol à chaque fois qu'il compose un « morceau ». Les cons.

Mais avec une moyenne de 45 secondes, peut-on vraiment appeler ça un morceau ? On s'en fout, en réalité, car TENSION syncrétise le meilleur des genres extrêmes complémentaire que sont le Grind et le Powerviolence.

 

Mais alors qu'est-ce qui fait toute la différence entre Tension et, au hasard, un chtit groupe français du genre que j'ai savaté, bien malgré moi, récemment ?

Aucune réelle idée vraiment construite de ce qui peut venir étayer ma position là...

Les mots « fainéant » voir « boufffon de PC Punk » raisonnent ainsi à mes oreilles.

 

Sérieusement vous avez déjà écouté des formations comme, au hasard : Charles Bronson, Infest, Cave State, Have Fun, Apartment 213, Lycanthropy ou nos biens aimés français de Harm Done ?

 

Si la réponse est oui, nul besoin de longs discours, vous aimez juste vous en prendre plein, mais alors plein la gueule, en un minimum de temps.

Et vous avez bien raison.

photo de Crom-Cruach
le 03/03/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021