The Arrs - Crépuscule

The Arrs - "Crépuscule"
chronique The Arrs - Crépuscule

Bon ben voilà, c'est la fin d'une histoire.

 

On sait bien que tout est éphémère (et en plus ne dure pas longtemps comme dirait l'autre), encore plus dans cette fourmilière plus ou moins indépendante qu'est la scène Hardcore. Malgré ça,  l'amertume des vieux fans dans mon genre était alors bien là lors de leur annonce officielle de leur tournée d'adieu et de la sortie de ce dernier EP sur les réseaux sociaux (ainsi que sur leur site avec une belle faute à "Trash Death" mais passons).

 

The Arrs s'était formé en 1999 autour de Nicolas (chant), qui se servait du groupe comme exultoire face à certaines situations qu'il rencontrait dans son travail social . Le groupe représentait un style assez peu représenté en France d'Hardcore moderne aux influences Thrash/Death (dans un genre assez proche de Chimaira tout en ayant leur propre personnalité, notamment au niveau du chant) et s'était forgé petit à petit un nom, surtout à partir de .​.​.​Et la douleur et la même, qui avait attiré les chroniqueurs de l'époque. A partir de Soleil Noir, le groupe avait pris une orientation plus Metalcore assumée, ce qui n'enlevait rien à sa rage originelle dont les paroles en français on toujours rajoutées un plus.

 

The Arrs c'est donc fini après cet EP qui porte bien son nom. On va voir donc ce que donne ce testament en 3 titres.

 

On retrouve la période pré-Soleil Noir dans"#creveztous" et "A Jamais" avec leurs passages Grindcore/Slam Death qui alternent avec leur style de base, et  avec un petit clin d'oeil à Héros Assassins dans les paroles.

Le second  reprend tout le parcours du groupe et rappelle pas mal "Ennemis" dans sa structure.

 

Le titre qui se détache de l'EP est sans doute "Brûle en Silence": plus Metalcore, très intense et qui est littéralement le testament de l'EP (avec des références à ...Et la douleur est la même).

 

Demain ne meurt jamais et tout continue, mais les parisiens nous manquerons avec leur style  personnel.

 

Ne loupez pas cet EP mis en téléchargement gratuit sur le bandcamp du groupe, et la dernière tournée qui s'annonce assez énorme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo de Al Maazif
le 22/06/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements