The Arson Project - Blood and Locusts

Chronique CD album (14:01)

chronique The Arson Project - Blood and Locusts

Depuis 2005 et la sortie de leur premier EP Good Morning Vietnam chez Power It Up, les suédois de The Arson Project hurlent leur grindcore hargneux à travers le monde (enfin la toute petite partie qui a entendu parler du groupe). De retour sur galette en fin d'année dernière avec ce Blood and Locusts le combo grindeux, qui vivait jusqu'ici dans l'ombre de ses nombreux (parce que le grindcore là-bas c'est une institution) confrères des contrées glaciales risque bien de joindre les rangs du devant grâce à ce mini-album. Vous aimez Gadget, Nasum, Sayyadina ou Rotten Sound ? Eh bien lisez ce qui suit, ça risque fort d'intéresser la bête avide de violence qui sommeille en vous. J'imagine qu'à la vue des noms d'autres groupes cités ci-dessus vous devez vous douter qu'on va pas faire dans le mélo et la moche parte calculée. Bien vu Sherlock. Ici nous ne débattrons que de 14 minutes de grindcore à la mode scandinave; c'est-à-dire du gros son, du speed, du blast cataclysmique, du lourd crasseux, de la grosse voix avec des hurlements. Et tout ça pour votre plus grand plaisir messieurs dames. Bien sûr on ne réinvente pas le style, mais ça joue avec classe et c'est d'une efficacité implacable du début à la fin. Un batteur avec un poignet en putain d'inox qui frappe vite et fort (spécialité scandinave également), un son de gratte grassouilleux à la Nasum (c'est-à-dire typé métal et volumineux) mis en avant par rapport à la basse qui, comme souvent dans le style, joue plus dans la rondeur avec moins d'attaque. Comme souvent aussi, on a le droit au petit passage posé - à l'instar de Gadget qui affectionne ce genre de piste - sur 'Mental Avrättad' histoire de laisser respirer juste une minute. On peut dire que globalement tout y est dans ce Blood and Locusts pour en faire un véritable brûlot, personnellement ce qui m'a rendu cet EP attrayant c'est l'utilisation de la voix parfois bien arrachée qui lâche prise (comme dans 'The Black List', juste jouissif), le côté humain dans tout cet amas de rage qui fait la différence. Après, si le côté répétitif du grind "new school" vous rebute, passez de suite votre chemin: là on est en plein dedans, ce sont les tripes qui parlent, pas l'amour de la technique et de l'exploration DU riff ultime. Faut que ça remue direct et on peut dire que de ce point de vue The Arson Project a tapé juste. De plus, le groupe fait une grosse tournée européenne en cet automne 2009 et ils passeront par la France en septembre et octobre alors checkez vos agendas et bougez-vous.

photo de Mat(taw)
le 26/08/2009

1 COMMENTAIRE

Sam

Sam le 26/08/2009 à 11:56:21

mmmm ça bute sévère ça... miam! EPADY

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Caravels - Floorboards
The Arrs - Soleil Noir