The Boring - Let The Captain Sink

The Boring - "Let The Captain Sink"
chronique The Boring - Let The Captain Sink

Quoiqu’on en dise, le hardcore Français se porte fort bien ces derniers temps. Certains penseront à Danforth, Providence, Alea Jacta Est ou autres groupes gavés à la testostérone… Non pas que je n’aime pas ces groupes, au contraire (chroniques à l’appui)! Mais bon, voyez vous, il est parfois agréable de se laisser emporter par des vents différents, comme ce bon vieux hardcore mélodique, qui est tout de même très bien représenté en France si on y pense : Nine Eleven, Last Exit To Brooklyn, Speedball ou Cityscover… Tous des groupes sympas à (re)découvrir ! À cette liste j’ajouterais aujourd’hui The Boring. Même si le patronyme du groupe ne laisse pas présager de ce que l’on va entendre, on est loin de s’ennuyer à l’écoute de cet album.

 

 

Parce que même s’il s’agit du premier album du combo, The Boring démontre un savoir faire et une maîtrise du style pratiqué… Mais bon, ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai : un 7 titres et différents splits les ont préparés à l’exercice. Le contexte maintenant posé, attaquons nous au cœur du sujet : A quoi avons-nous affaire ici ? Bah à un punk-hardcore old school, n’hésitant pas à faire preuve de groove et de mélodie. Que vous dire de plus ? Si c’est bien ou pas ? Pardi, oui !

 

Parce qu’en effet, le punk-hardcore ici présenté nous apporte ce que l’on attend d’un disque du genre : au niveau musical, on reste dans une rythmique rapide, typiquement old-school, alliée à une base mélodique sympathique, fournissant pas mal de bons riffs. A cette énergie instrumentale se rajoutera la voix, qui dans un registre encore old school, apportera cette petite chose qu’on demande : qu’une certaine sincérité se dégage de cette voix éraillée. Et même si par hasard, au recoin d’un titre, on trouve que telle ligne manque d’un poil de justesse… On s’en fout… Tout simplement : la spontanéité est là, la hargne est là, et le tout passe fichtrement bien !

 

Pour faire simple, ceux qui aiment la spontanéité que peut dégager le punk-hardcore vieille école seront sans doute servis avec cet album dont les 23 minutes passent fort bien ! … Et pour ceux qui pourraient hypothétiquement se plaindre d’une durée trop peu importante : c’est le style qui veut ça ma bonne dame !

photo de JiBrest
le 23/02/2011

3 COMMENTAIRES

Kurton

Kurton le 25/02/2011 à 16:51:06

C'est plutot sympa et efficace dans son genre.

JiBrest

JiBrest le 25/02/2011 à 19:14:13

Ouep, je pense par exemple qu'un titre comme Break The Cycle doit faire son petit effet en concert !

Fafabesac

Fafabesac le 16/06/2011 à 00:48:03

je vomis

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

The Black Heart Procession - Six
Hellfest 2018
dossier

Hellfest 2018

Le 06/11/2018