S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Dillinger Escape Plan - "Irony is a Dead Scene"

The Dillinger Escape Plan - "Irony is a Dead Scene"
chronique The Dillinger Escape Plan - Irony is a Dead Scene
9,5/10 0

écouter "When Good Dogs Do Bad Things"

Acheter The Dillinger Escape Plan Irony is a Dead Scene sur Amazon

CD album CD album (17:57)

 

Style musical : 

Crazy PattonCore Style

 

Année : 

2002

 

Tracklist :

1. "Hollywood Squares"
2. "Pig Latin"
3. "When Good Dogs Do Bad Things"
4. "Come to Daddy"

 

Label : 

Relapse
Dans le même style :
One Step Beyond - Out With the Old

Il y a des collaborations qu’on a du mal à imaginer, même si venant de la part de Mike Patton on peut s’attendre à tout. Entre deux enregistrements de Fantomas et Tomahawk, il collabore donc avec The Dillinger Escape Plan, en 2002, pour un Ep quatres titres.La puissance de The Dillinger Escape Plan, alliée à la folie de Patton accouche de quatres morceaux aussi bons et barrés les uns que les autres. Dommage qu’il n’y en ait si peu.

Dès la première seconde de «Hollywood Squares», on se prend une gifle. Et cette gifle continuera à chauffer les oreilles pendant les dix-huit minutes de la galette. On retrouve ce qui avait convaincu les fans lors du premier album, à savoir des riffs en veux-tu en voilà, mais toujours avec l’intention que ce joli bordel soit sous contrôle. Patton, lui, s’en donne à coeur joie. Ca crie, ça chante, ça parle vite tout en ayant l’impression que le bougre perd les pédales et le contrôle. Chose qu’il maitrise parfaitement (vocalement mais aussi mentalement).

«Pig Latin», le deuxième morceau est un savant mélange de Mr Bungle et de rythme hardcore. La moitié du morceau est là pour prouver que le chanteur de feu-Faith No More a une infinité de cordes à son arc. Comme sur certains morceaux de Mr Bungle, il se lance dans un passage plus ou moins crooner. Et ça passe admirablement bien.

«When good dogs do bad things», troisième morceau est une oeuvre d’art et à mon vis le meilleur morceau que The Dillinger Escape Plan ait composé. Pourquoi? Ecoutez le, et faites vous une idée. Patton est possédé tout au long des six minutes. Les riffs se mêlent à la voix, la voix se mêle aux riffs. L’accalmie au bout de deux minutes est juste un trompe oreille. Pendant les instants qui suivent, on se prend au jeu jusqu’à l’explosion finale et la transformation de Patton en général qui gueule ses ordres alors qu’il a un chat dans la gorge.

Le dernier morceau est une reprise d’Aphex Twin, «Come to Daddy», à la sauce Dillinger. Patton s’amuse avec les effets vocaux. Le résultat est assez surprenant quand on connait l’original qui se trouve être très trèes électro, et beaucoup plus planant que cette reprise. Mais n’est pas The Dillinger Escape Plan qui veut, ni même Mike Patton.

 

A la fin on en veut encore. Et on se dit que finalement, la collaboration aurait du durer plus que le temps d’un Ep. Surtout lorsque l’on sait que Greg Puciato était déjà dans le groupe depuis presque un an lors de l’enregistrement, mais que le groupe n’était pas vraiment sur de son choix et qu’il a demandé Patton de poser la voix. Jamais The Dillinger Escape Plan n’a su retrouver la folie de ces quatres morceaux sur les albums qui ont suivi et c’est assez dommage d’ailleurs !

photo de Jull
le 18/04/2010

Note des commentateurs : 9/10 (sur 3 votes)

Commentaires

Pidji

Sa note : 9/10

Pidji le 18/04/2010 à 12:21:12

IP : 93.0.30.103

Surprenant mélange au départ, mais cet EP est vraiment excellent.

Sam

Sam le 19/04/2010 à 08:11:43

IP : 81.62.178.206

"Le résultat est assez surprenant quand on connait l’original qui se trouve être très techno" Techno? ça reviendrait à dire que les Dillinger font du Hard Rock...

Matt666

Sa note : 9/10

Matt666 le 19/04/2010 à 11:19:59

IP : 77.206.28.150

Certains diront que c'est le début de la fin pour Dillinger... Excellent album mais qui amorce un changement assez déplaisant pour ma part.
La suite (sans patton, évidemment !) ne restera qu'une pâle tentative de reproduction de la magie qui opère sur cet album.
Donc en gros cet album = miam ! La suite moins.

Jull

Jull le 19/04/2010 à 11:58:58

IP : 220.233.46.96

@ Sam

non juste que les mecs de Dillinger sont eclectiques...

mat(taw)

mat(taw) le 19/04/2010 à 15:40:52

IP : 62.39.72.199

nan jull je crois que t'as pas saisi, ce que veux dire sam c'est que classifier Aphex Twin en techno reviendrait a dire que DEP fait du hard rock. C'est vrai qu'Aphex twin et "techno" ça me frise un peu les oreilles.
Electro vénère me paraît plus approprié.

Sam

Sam le 19/04/2010 à 22:22:06

IP : 62.203.45.203

mat(taw) +1

JUll

JUll le 20/04/2010 à 03:12:21

IP : 220.233.46.96

j'ai saisi des que j'ai fait envoyer... les anglo saxons me font perdre mon francais. Au temps pour moi...
Electro vener donc? Oui pourquoi pas. Un beat electro ultra rapide je l'ai qualifie de techno car je le sentais comme ca, mais en meme temps on n'est pas sur un forum electro... J'aurais du dire punk electro... ou pas!

Jull

Jull le 20/04/2010 à 03:21:21

IP : 220.233.46.96

et juste pour info, car je fais une investigation poussee, sur la page officielle d'Aphex Twin, les genres sont: tehcno, ambiance, drum & bass...
enfin moi je dis ca...

Jull

Jull le 20/04/2010 à 03:22:34

IP : 220.233.46.96

sinon vous avez vu Dorothee a fait un concert a l'olympia!

frolll

Sa note : 9/10

frolll le 20/01/2011 à 02:39:23

IP : 109.128.78.231

"Certains diront que c'est le début de la fin pour Dillinger... " <- Indeed. Mais après le scene-defining Calculating Infinity et ce ep, comment continuer ? :p

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Thursday - Common existence

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017GRAVITY : release party de