S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Doctors - "Unterwelt"

The Doctors - "Unterwelt"
chronique The Doctors - Unterwelt
7.6/10 0

Acheter The Doctors Unterwelt sur Amazon

CD album CD album (25:00)

 

Style musical : 

Cold post-punk

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

Unterwelt 03:59
L'Integral 03:28
Metro 03:03
Paradies 03:35
Inferno 05:49
Savinkov 02:34
Diese 02:32

 

Label : 

Manic depression records
Dans le même style :
Musik Macht Frei - Démo

Les caves bordelaises ne cachent pas que de bonnes bouteilles : on y trouve aussi un groupe qui aurait eu sa place dans les sous-sols berlinois.
The Doctors revient "enfin" avec un "premier album".

 

Camarade lecteur, note les guillemets pour deux raisons : 
-Pour le terme "enfin", bien malvenu de notre part : Coreandco n'a partagé sa découverte des deux français il n'y a que peu de temps ! Néanmoins, cet "enfin" se justifie parce qu'après deux EP et quelques années de travail, le duo sort fièrement "Unterwelt".

-"Premier album"...vraiment ? 10 minutes plus long que ses EP, mais moins de 30 minutes, deux morceaux déjà présents sur le disque "The dctrs" : les fans / connaisseurs du groupe peuvent faire la moue avec ce gros quart d'heure de nouveauté. 


Cela n'empêche pas "Unterwelt" d'avoir un véritable intérêt.

Les amoureux du genre aussi hybride que minimaliste pratiqué par les girondins noteront leurs influences. Un mélange plutôt malin et réussi entre cold-wave et un punk tendu pour des textes qui alternent encore entre la langue de Molière et celle de Goethe.

Si musicalement on pige rapidement le trip du groupe (sans s'en lasser), la suite se trouve dans les mots scandés de manière posée mais sèche et claire. Un ton, une personnalité bien affirmée qui cadre parfaitement avec l'ambiance qu'impose le groupe.
Propre, dure, la production d' "Unterwelt" est limpide, claire, efficace. On découvre des compos hypnotisantes ("L'intégral") dont le récit n'est pas dénué d'intérêt ("Sakinkov").

A noter donc, les réinterprétations de "Metro" et "Inferno" qui ont gagné en netteté sonore et sur quelques détails "ornementaux" (notamment le lancement d'"Inferno"). 
Mais dans son ensemble, "Unterwelt" ne marque pas une grande évolution de The doctors, fidèle à lui-même, à sa personnalité constante, assumée, affirmée. 
Alors oui, 25 minutes c'est court, encore plus quand c'est bien. 

photo de Toukene
le 23/01/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

David Bowie - The Next Day

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017