The Elektrocution - Trouble Magnet

chronique The Elektrocution - Trouble Magnet

THE ELEKTROCUTION fait parti de ces groupes qui refusent de succomber aux sirènes charmeuses d’un pop-rock acidulé et facile. Un genre où l’urgence se dissipe au profit d’un zapping incessant entre poses, gimmicks sucrés et chemises impeccablement repassées. Bref, nous ne sommes pas dans le rock bonbon !

 

C’est du côté de la Suède et de l’armada Burning Heart qu’il faut se tourner. Là où le froid ambiant a engendré pléthore de riffs chauffés à blancs et avouons le bon nombre de tics (tocs !) aussi.

De la voix maniérée aux trois accords plaqués sur une batterie vitaminée, le gang rouennais a tout pris, tout appris par cœur. « Babylon by bus » la plage n°5 est en ce sens, un décalque parfait de l’univers des Strokes (pour l’ouest) ou des Hives (pour le nord). Parfaite pop-song, juste ce qu’il faut de dérangeant et d’addictif. Plus au Sud, on retrouve Jet sur « Goddam ».

Oui tout cela sent le déjà vu, le déjà entendu sans que cela n’ôte quoi que ça à la qualité des compositions.  Sans doutes, les nombreux kilomètres qui accompagnent les quelques 100 scènes que le combo a foulé y est pour beaucoup.  Open Heart Surgery, leur premier effort de 2005 avait déjà mis la puce à l’oreille dans un registre un poil plus garage. « Out of Breath » en rappelle d’ailleurs les contours façon Black President ( !). 

 

Impression de facilité gommé par une efficacité à tout épreuve dans un genre forcément éculé qui trouve grâce généralement sur scène davantage que sur disque. Le plus pour THE ELEKTROCUTION l’excellente production et le savoir-faire indéniable des musiciens.

photo de Eric D-Toorop
le 22/12/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019