The Hellacopters - Head Off

Chronique CD album

chronique The Hellacopters - Head Off

Jean-Louis Aubert (un gars qui croit qu'il fait encore du rock) chantait « Voilà c'est fini »... et c'était le sens de ce Head Off sur lequel le groupe a travaillé normalement avant de décider que ça serait son dernier album... plus de tête et c'est la fin comme si Rock & Roll is Dead était prémonitoire. Maintenant ce n'est plus un secret pour personne, l'album est composé de reprises mais le secret avait été gardé durant la phase de promo. Le groupe ayant sélectionné des morceaux qu'il aime et qu'il aurait tout à fait pu écrire.

Donc au menu on trouve du rock dynamique avec « Electrocute », son refrain speedé et son piano dynamique, le claquant « (I'm) Watching You », le dynamique « In The Sign Of The Octopus », « Rescue » et son chant haut perché (que l'on retrouve aussi sur le récent et très bon tribute à Dead Moon) ou le speedé qui claque fort « Throttle Bottom » mais aussi des titres plus enjoués comme le rapide « Veronica Lake », « I Just Don't Know About Girls » avec son refrain rentre-crâne ou encore « Making Up For Lost Time » et on a aussi quelques titres plus cools qui frisent avec la pop mais de la pop énergique et de bon goût «  No Salvation » avec ses chœurs et son orgue, « Another Turn » ou la demi-ballade « Darling, Darling » avec ses arrangement de cordes assez discrets et son orgue.

Alors certes je l'ai dit il s'agit de reprises mais en général, nous autres fans du groupe, on aime quand The Hellacopters fait des reprises, c'est dans l'ADN du groupe qui en truffe ces 7'' que l'on aime tant collectionner. Si on reste sur l'époque de ce disque, celui d'In The Sign Of The Octopus a « Acid Reign » (The Yes-Men) en face B et Darling, Darling, la reprise de The Insomniacs, « Baby, Come ».

Head Off est quasiment à voir comme un album « normal » des Suédois et à ne pas rater sous prétexte qu'il ne serait qu'un album de reprises... Tout cela comme tout ce qu'a fait le groupe suinte le feeling par tous ses sillons.

Le groupe pensait vraiment marquer sa fin avec ce disque sauf qu'il nous fait le plaisir de revenir pour des tonnes de concerts et pour le moment un EP -2 titres, My Mephistophelean Creed en 2016... le groupe nous promet toujours un live au moment où j'écris.

Head Off est disponible en CD, CD japonais (en bonus « Same lame story » et le speedé « Straight Until Morning » des Powder Monkeys), en coffret vinyldisc (c'est un CD avec à la place de l'étiquette une face gravée en vinyle avec « Straight Until Morning ») et évidemment en vinyle avec une nouvelle couleur à chaque repressage (dans l'ordre noir, transparent, bleu, marron et doré).

photo de Papy Cyril
le 06/10/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019