The Hold Steady - Teeth dreams

Chronique CD album

chronique The Hold Steady - Teeth dreams

Les sympathiques membres de The hold steady avaient sorti en 2014 "Teeth dreams", leur 6ème album. Un groupe qui ne jouit pas d'une popularité folle en France...

...et ce n'est pas si surprenant.
La France du rock a un sérieux problème avec les mélodies. Or, The hold steady a ce sens rare, très américain de la mélodie. C'est entêtant, ça se reprend en 3 écoutes, c'est fluide et, même si ce n'est pas toujours hyper inspiré : ça marche.

 

"Teeth dreams" est l'album d'un groupe qui a eu le temps de bien réfléchir à son "son". Et il a fait ici le pire choix depuis le début de sa carrière de 10 ans : la prod' est un peu molle, moins rock, moins claire. 
Sans être affreuse, elle n'est pas adaptée : semblant compresser les instruments, on a l'impression que le groupe joue "à l'étroit". 

La prod' n'empêche cependant pas certains titres de mettre de belles mandales rock dans la tête; le titre d'ouverture est la plus belle invitation qui soit, ce morceau étant particulièrement enthousiasmant.
La suite l'est parfois un peu moins. Si le soufflé ne retombe pas sur "Spinners", notamment grâce aux violons en fond, c'est à la 4ème piste que le groupe ralentit le tempo et commence à traîner des pieds...

Le groupe ne rate une occasion de faire mouche avec de supers refrains, mais ajoute parfois le petit truc "en trop". Un solo peu passionnant, un riff un peu loupé, un chant "narratif" un peu lassant, "Big cig" est symptomatique d'un groupe qui peut se prendre les pieds dans le tapis et se les prend sur le dernier titre. 

Il n'empêche qu'en remettant un coup d'accélérateur, en ayant un certain groove, The hold steady rappelle l'état d'esprit des derniers Foo fighters (en plus soft), un peu Thin Lizzy  (sans le côté hard), fréquemment cité comme influence (reconnaissable sur "Runner's high") et nous mène tranquillement, jusqu'au dernier morceau.


Tout n'est pas parfait dans cet album : certains titres sont patraques et on finit même sur une mauvaise note, le dernier étant assez indigeste. Mais il y a aussi un charme qui se dégage de l'album, une facilité mélodique qui enchante et crée tout simplement une atmosphère agréable...
The hold steady ne nous fait pas passer le "meilleur" des moments, mais il réussit déjà à nous en faire passer un "bon".

photo de Tookie
le 03/01/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021