Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Konsortium - "Rogaland"

The Konsortium - "Rogaland"
chronique The Konsortium - Rogaland
7,5/10 0

écouter "Arv"

Acheter The Konsortium Rogaland sur Amazon

CD album CD album (45:32)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

Innferd
Skogen
Fjella
Stormen
Hausten
Arv
Havet
Utferd

 

Label : 

Agonia Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Orgone Studios
Dans le même style :
Abbath - Abbath

The Konsortium, voilà encore (pour mon plus grand bonheur) un projet experimentalo-avantgardiste issu de la nébuleuse d'Oslo qui gravite autour de Virus. Formé en 2007, il a publié un premier album, assez proche de l'école Thorns. Ensuite, Member 001 a superbement prêté sa voix au somptueux premier opus de Manimalism. Autant dire que je trépignais devant la vidéo de "Arv" diffusée en avant-première en attendant que Pidji me transfère le courriel promotionnel du label.

 

L'album éponyme m'avait laissé plus qu'une bonne impression et il me tardait d'entendre si les espoirs que j'avais fondé dans le groupe étaient justifiés. L'intro "ambiant" est dispensable mais ses bruitages forestiers et d'orage semblent être une sorte de fil rouge de Rogaland puisqu'on en retrouvera quasiment entre chaque morceau (rappelant ce que Déluge a pu faire sur Æther); sensés instaurer une atmosphère, ils ont ont plutôt tendance à casser le rythme de l'album, cassant l'enchaînement rapide des titres. En revanche, ces derniers font preuve d'une grande efficacité, condensés d'agressivité et de haine, délivrées au travers de riffs rugueux et dissonants, entre Black moderne et avant-gardiste.

 

Le groupe s'aménage tout de même de l'espace pour la mélodie, qui s'exprime par le biais de guitares Heavy, quelques solos ou du chant clair (le break central de "Havet"). Cet aspect prend de plus en plus d'importance à mesure qu'on avance dans le disque.

 

Au final, Rogaland est composé de titres solides, écrits avec intelligence, parfaitement équilibrés entre modernisme eh tradition, avec une fois de plus une superbe mise en son signée des Orgone Studios. Mais pris dans son ensemble, l'album, à l'ambiance générale moins misanthrope que son prédécesseur, souffre d'un manque de cohésion, les nombreux interludes, comme je l'écrivais plus haut, nuisent plus à sa cohérence qu'ils n'apportent un supplément d'atmosphère. Même le final, caché après la dernier piste, est loin d'être nécessaire. Ce n'est pas dans mes habitudes de critiquer les efforts fait pour "habiller" un album, pour en faire plus qu'une simplement succession de titres, mais dans le cas présent, ces efforts sont vains.

photo de Xuaterc
le 26/06/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Aghostino - Collarbones Full Of Cocoons

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018