The Locust - Molecular Genetics From the GoldStandard Labs

Chronique CD album (37:10)

chronique The Locust - Molecular Genetics From the GoldStandard Labs

Du sexe et des insectes.
Urètre obstrué cherche désespérément à suinter son sperme précoce et contrarié sur la première fille de néon venue. New Erections, c'était en 2007 déjà. On avait stoppé là. Net. Juste oubliées, les Peel Sessions de 2010... A l'époque ils avaient ralenti le tempo sur quelques titres, pour un résultat glacial. Ce qu'on a là, c'est une compile de choses épuisées (ou pas vraiment) plutôt speedées. Quarante-quatre titres en tente-sept minutes, mes salopes. Raretés issues du défunt laboratoire Gold Standard. Donc rien de bien nouveau ici, comme pour le dernier disque des branleurs de Lightning Bolt.
En parlant d'onanisme nonchalant, The Locust se posent là, bondissant, éructant des mandibules, frétillant des pattes, crissant d'ailes sèches comme du papier à cigarette. D'ailleurs la vision d'un nuage de sauterelles en flammes pourrait venir à l'esprit torturé par ces flashs soniques de sadiques.
ZAP.
Plan interne sur gorge enflammée : avale glaçon de pisse sur glaçon de pisse avant de vomir deux litres de soda sans sucre de sous-marque discount. Toujours ces froids bourdonnements-sifflements synthétiques sur fond de cassures asymétriques rythmiques. Synthcore-Grind si tu veux, mais alors Grind plutôt type The Dillinger Escape Plan première période, sinon tu vas finir écartelé par les puristes bien à propos, pauvre candide. Et Grind, c'est vite dit, contrairement à TDEP, mais tu vois un peu le topo ? Non ? Ah bon. Trépane. Déchiquette. Oublie.
ZAP.
Des costumeux cravatés néo-nazis se font une bataille de polochons enrobés de chantilly périmée. L'un d'eux décède suite à une crise d'épilepsie contractée en écoutant Arab On Radar. Ses amis lui font honneur en fourrant son cadavre de plumes blanches et lancent le BlackAllBums de Metrollica en représailles. Et toujours cet obsédé sexuel de Justin Pearson au chant, à la basse et à l'écriture tranchante de stupidités éclairées. Va voir du côté Retox, aussi, l'ami Pearson y sévit aussi.
Et check la tracklist cauchemardesque pour un florilège littéraire plus qu'édifiant.
ZAP.
Tu as fui. Mais bloqué, acculé, prisonnier dans le gymnase puant de ton adolescence libidineuse, ils t'attachent nu aux gradins, te collent des décharges à coups de bâtons électriques et rient dans l'aigu hystérique. C'est leur jeu à eux. C'est toi la baballe. Quelques interludes forains foireux n'aéreront rien dans cet océan du vide émotionnel sans cesse traversé de tourbillons contraires et de spirales descendantes, te bloquant au fond sans que t'aies pu prendre ta respiration. The Locust ne respire pas comme toi, c'est pas un groupe pour ces faibles mammifères, la voie des trucs à spiracles est suprême et nique-ta-mèresque.
ZAP.
Tu veux frotter ton œil qui gratte et tu te rends compte trop tard que tous tes doigts se sont changés en scalpels. Dommage. Bon, ici, ça bourdonne et ça hurle quand-même dantesque - "Flash's Theme" ! Vois si t'aimes ça, moi j'en ai fini de ces conneries, Mathcore barré grésille, Spazzcore à ce qu'il paraît, colle ton étiquette sous l'insecte - "Stucco Obelisks Labeled as Trees" ?!? - assure-toi juste que tu l'as bien épinglé crevé sur ton panneau avec les autres, sinon il se retirera le pieu et reviendra pendant ton sommeil se loger dans ton oreille pour la grignoter. Avec ces foutues sauterelles parasito-intrusives, il faut s'attendre à tout. Tout.
ZAP.
Quesse tu veux que j'chronique ce disque ! Paie-t'en une tranche ailleurs.
Vite, la sortie ! "How To Become A Virgin"/"An Extra Piece of Dead Meat", quels beaux mots conclusifs !
Et ce "Spitting In The Faces Of Fools As A Source Of Nutrition" : merci Justin.
Je suis repu. Plumeau, tu veux un mouchoir ?

photo de El Gep
le 06/12/2012

2 COMMENTAIRES

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 06/12/2012 à 11:13:25

El Gep, sniper en chef

el gep

el gep le 06/12/2012 à 15:59:55

Arf, ce n'est pas vraiment le but, j t'assure...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Tyler - Tyler
Chronique

Tyler - Tyler

Le 27/06/2009

Jane's Addiction - Kettle Whistle