The Mass - Perfect picture of wisdom and boldness

Chronique CD album (56:46)

chronique The Mass - Perfect picture of wisdom and boldness
The Mass. Non non, aucun rapport avec M.A.S.S. ou encore Mass Hysteria; le groupe nous vient des USA, de Oakland plus précisément. Après un premier EP en 2002, puis un premier cd en 2003 ("city of dis"), le groupe revient avec " Perfect Picture of Wisdom and Boldness", 8 titres d'une qualité rare.

Difficile de ne pas penser à YAKUZA (avec leur "way of the dead") voire même CANDIRIA (période "The COMA Imprint") sur certains passages, tant les groupes mélangeant Hardcore, metal et Jazz ne courent pas les rues. Nous avons à faire à un groupe qui se fiche totalement des étiquettes, pouvant balancer 5 minutes de calme absolu avec les saxophones, puis repartir sur des rythmes effrenés sur des riffs endiablés, toujours menés de main de maitre par la rythmique hyper efficace. D'ailleurs, ça ne m'étonnerait pas que le batteur ait pris des cours avec celui de DILLINGER ESCAPE PLAN(!).

Des titres comme "Cloven head" et "Ride of the juns", qui durent 9 mn chacun, sont énormes, chacun dans leur style : le premier avec un saxo limite psychédélique et passages "ambient" sur la fin qui vous propulse au 7e ciel de la musique; le second pour ses riffs de gratte à répétition tour à tour énervés puis relativement calmes, pour un final saxo + grattes qui fait penser à de l'impro tellement cela semble sortir tout droit de leurs tripes, mais tout est superbement maitrisé par tous les musiciens du groupe.

Du coup la voix semble être un "instrument" peu utilisé par rapport aux passages instrumentaux très longs, d'ailleurs des titres n'ont pas du tout de chant (le très lent et non moins excellent "Meditation on the some carcass"). Mais tout ça se comprends, vu que le chanteur est également le saxophoniste... Et vu que le sax est omniprésent, difficile de tout faire en même temps ! En tout cas, lorsque Matt WATERS décide d'utiliser sa voix, c'est pour gueuler, ou bien chanter en gardant un timbre roque électrisant.

Toujours est-il que ce genre musical où les groupes sont à compter sur les doigts d'une (ou deux ?) main (s) est vraiment intéressant, tant par la technique que par l'énergie et l'émotion déployées. Même si THE MASS est loin d'un EPHEL DUATH par exemple qui avance la technique avant tout. Non, ici, tout est parfaitement harmonisé pour un album magnifique au final.
photo de Pidji
le 23/03/2006

1 COMMENTAIRE

ton13

ton13 le 09/05/2007 à 09:37:23

je trou ve tre bien

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements