The Red Chord - Fed Though The Teeth Machine

Chronique CD album (36:16)

chronique The Red Chord - Fed Though The Teeth Machine
The Red Chord est assez régulier dans ses sorties d’album, au rythme d’un tout les deux ans. Fed Through the Teeth Machine est donc le dernier effort de la bande du Massachusets et marque également leurs 10 ans d’existence (l’album étant sortit en octobre 2009) ! Après un exellent « Prey For Eyes », c’est plein de curiosité que l'on découvre ce nouvel album. Et je dois dire que je n’ai pas été déçu !

Musicalement, The Red Chord est toujours aussi impressionnant. Surtout le batteur qui offre un jeu à la fois hystérique, très technique mais également totalement imprévisible avec un jeu de double pédale alambiqué et une très bonne maitrise de la polyrythmie ! Le batteur ne pouvait pas être moins bon, car la complexité des structures du groupe necessite une pieuvre faisant ce qu’elle veut de chacun de ses membres. Le combo est d’une brutalité directement issue du Grindcore et cela donne un résultat bien dense et intense ; on n'a aucun mal à imaginer que les jeunes ricains ont été bercé avec du Napalm Death. Je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes entre les deux groupes, outre le côté furieux , il y a également cette teinte Hardcore, surtout dans la voix du chanteur.

En parlant de Hardcore, on sent que The Red Chord flirte avec la dernière vague de Death metal très influencée par le milieu Hardcore : technique, brutal, intense mais également mélodique et aéré. On le ressent fortement car la musique du combo est très saccadée, on a des succession de ralentissements et d’accélérations qui s’imbriquent très rapidement et de façon presque aléatoire. A ce propos, je salue également la performance du bassiste qui suit parfaitement le jeu du batteur dans ses moindre recoins, le son de la basse est bien claquant ; ce qui est du plus bel effet sur des passages comme l’outro de « Hymns and Crippled Anthems »,qui est très grasse et "fumante" (en jouant dans Beyond The Sixth Seal, on le sait adepte de ce genre d’ambiances)!
Son accolite à la gratte (oui, il est bien tout seul !) n’est pas en reste bien sûr, ses riffs sont cisaillants avec une bonne dose de plans dissonants et de sifflements d’harmoniques comme il est de coutume aujourd’hui. Je trouve d’ailleurs le son de la gratte assez clair, ce qui amène beaucoup de fraicheur dans cet ensemble très opprimant. On peut également remarquer une aura presque southern (Beyond The Sixth Seal oblige) sur des passages assez subtils (au début de« Ingest The Ash » par exemple). Mr Gunface nous livre également de très bonnes mélodies, notamment sur « Mouthful Of Precious Stones », qui est le morceau que je préfère sur cet opus. Ce titre est un peu plus mid-tempo que les autres mais illustre bien la diversité de la musique du groupe, et c’est surtout l’un des titres les plus mélodiques et groovy !

On pourrait reprocher à cet album d’être assez court par rapport au précédent : 10 minutes de différence, et deux morceaux en moins. Mais cela peut s’expliquer de par son contenu, Prey For Eyes semblant plus progressif et plus aéré alors que Fed Though... est plus intense et rapide.
On peut signaler au passage, en gage de qualité sonore, que Fed Through... a été mixé par Chris “Zeuss” Harris (Municipal Waste, Hatebreed, Whitechapel…) et produit par Jonny Fay.

Fed Though... est donc un très bon album, explosif, technique, on s’en prend plein la gueule et ça sort de partout ! En plus de ça The Red Chord est tout de même un groupe qui commence à avoir un style qui lui est propre...
photo de Domain-of-death
le 04/02/2010

4 COMMENTAIRES

Finisterra

Finisterra le 04/02/2010 à 14:19:22

Le seul album que j'ai écouté d'eux m'a bien plût !

JiBrest

JiBrest le 04/02/2010 à 20:03:27

J'ai pas écouté celui là encore, mais je conseille fortement l'écoute de "fused together..." et de "Clients" !!!

Matt666

Matt666 le 05/02/2010 à 18:27:08

L'un de mes groupes fétiches !
Le premier titre de cet album ("Demoralizer") flingue tout, et met directement dans l'ambiance, et pas des plus roses... Le coté mélodique est toujours présent, à l'image d'un "Embarrassment Legacy" au premier riff magistral. Et que dire du final, toujours aussi soigné chez the red chord. Un gros Miam amplement mérité !

Matt666

Matt666 le 05/02/2010 à 18:28:33

Ah oui ! A TRES fortement conseiller en live, c'est tout simplement énorme.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements