The Reversionist - Sublimity

chronique The Reversionist - Sublimity

The reversionist a quand même un peu la lose. Un album sorti en octobre-novembre, un chanteur qui s'en va en décembre.

Pas facile d'assurer la sortie du disque et les concerts pour la promo dans ces conditions...

...c'est d'autant plus dommage que Sublimity vaut le détour et qu'il risque, de ce fait, de ne pas parvenir à plus d'oreilles.

Voilà pourquoi CoreandCo reparle d'un groupe qui se dit être "metalcore".

 

Pas que nous soyons fâchés avec le genre, mais on trouvait que les sorties de ces dernières années étaient un peu fainéantes en terme de créativité.

 

Alors quand The reversionist se présente comme un "Progressive metalcore band" sur sa page Facebook on a levé un sourcil, fait une drôle de moue avec nos lèvres.

Un peu comme Harrison Ford :


 

 

Alors oui, on avait pas l'air fin avec une tête pareille, mais on sentait que ça valait le détour. Et c'est bien tombé.

Parce que le groupe a réussi un tour de force assez inattendu :  il a marié un style dans lequel on s'emmerdait sec avec un autre style dans lequel on commençait à se faire carrément chier.

Metalcore + djent = The reversionist

 

On imagine déjà certain(e)s lecteurs / lectrices s'empresser de cliquer sur la petite croix en haut à droite, gêné(e)s d'avoir lu jusqu'ici une chronique sur un disque qui marie deux sous-genres mal-aimés...mais on sait aussi que d'autres vont visser leur casque sur les oreilles pour découvrir dans un plaisir solitaire un troublant mélange que d'autres jugeraient douteux. (Un peu comme quand on mate un porno un peu crado).

 

À vrai dire, l'équation The Reversionist tient grâce au dosage des genres. Sans pencher particulièrement d'un côté, le groupe s'est évertué à écrire des titres pas si faciles, "évidents" et classiques en terme de composition ayant du "fond" au-delà des structures simples, tout en demeurant accessible grâce à un riffing efficace et limpide. Il y a aussi un accent très moderne dans le son et dans le chant qui mettent ce disque dans l'air du temps : à la fois vénère, énergique, puissant mais aussi mélodique...

Ce numéro d'agilité musicale permet au groupe de présenter un très agréable premier témoignage discographique, avec, malheureusement donc, la grosse lose d'avoir perdu son chanteur dans la foulée. Le futur casting au micro méritera donc d'être épié...

photo de Tookie
le 05/02/2019

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 05/02/2019 à 12:46:55

Haha, toutes les raisons sont bonnes pour inclure une image dans la chro :D (tu aurais pu utiliser le passage sur le porno crado plutôt !)

sepulturastaman

sepulturastaman le 05/02/2019 à 16:31:47

Il y a tellement de joli porno qu'il serait dommage de s'emmerder avec des trucs moches.

AJOUTER UN COMMENTAIRE


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019