The Rotted - Anarchogram

Chronique Maxi-cd / EP (21"22)

chronique The Rotted - Anarchogram

Ce qui est magique avec l'Anglais, c'est qu'un nom complètement débile comme Le Pourri devient tout de suite classe une fois traduit... Bref, petite bio rapidos de The Rotted: Angliches, anciens Gorerotted, Death Metal gavé de Punk Hard Core… 'cule un mouton…

 

Bref, ceux qui s'attendent à une suite de Gorerotted peuvent d'ores et déjà sortir les Kleenex: le premier album de The Rotted  avait déjà annoncé la couleur, mais avec ce nouvel Ep, le divorce entre les deux formations est définitivement consommé. On se bourre donc l'estomac d'une grosse fessée de Death Metal rembourré de Punk / Hard Core au groove omiprésent.

 

Si Hate Plow vous stimule la libido, si Dew-Scented vous fait dresser le poil et si les voix proches de David Vincent ne vous font pas peur, il y a fort à parier que The Rotted vous enivre les sens! Pas grand'chose de révolutionnaire... Les deux titres inédits tapent vite et bien et respectent le cahier des charges du parfait groupe de Death Metal efficace. La fine couche Crusty accentue le relief de l'ensemble si bien qu'on en oublierait presque l'ennui qui rôde vicieux derrière chaque riff... Tout est au poil, l'envie est là, le son est parfait... Tout il est bien sauf que... Bah... Sauf que c'est désespérément sage!!! The Rotted manque cruellement de jus... Et c'est quelque chose de difficile à encaisser quand on réécoute Mutilated In Minutes!

 

Outre deux chansons inédites, The Rotted a agrémenté sont Ep de quatre reprises... Ca sent un peu le remplissage mais bon... C'est pas encore aussi flagrant que Six Feet Under qui pond des reprises (moisies) à tours de bras... On a donc droit au dépoussiérage de quatre classiques du Metal avec "Iron Fist", "Propaganda", "Deathcrush" et "Out Of Hand"... Si vous écoutez du Metal depuis plus d'une semaine, vous connaissez ces titres. Et là encore, The Rotted pêche par son manque de banane... Les reprises sont certes bien jouées, mais niveau interprétation on s'emmerde sec! Pas la moindre trace de folie, ni la moindre demie goutte d'originalité... Dommage de transformer de tels titres (mythiques) en soupe fadasse...

 

Pour résumer, cet Ep a tous les atouts en mains pour être une pépite tous, sauf un: la gnak...

photo de Cobra Commander
le 16/03/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019