The Secret - Disintoxication

The Secret - "Disintoxication"
chronique The Secret - Disintoxication
Groupé italien peu connu par chez nous, The Secret en est avec "Disintoxication" à son second album. Le premier, "Luce", sonnait un peu différemment et c'est donc un groupe au style revu et corrigé auquel nous avons affaire là (exit les plans métal). Après quelques mois d'isolement dans un bled paumé de Suède, un paquet de stupéfiants en tout genre le combo vient nous livrer ce nouvel album aussi sombre que la pochette qui va avec.

La nouvelle formule du groupe n'a en soi rien de très originale, mais l'exécution est de grande qualité. Côté musique on a donc droit à un hardcore chaotique jusqu'au-boutiste et sans concession, qui croise parfois le fer avec le grindcore. Comme Converge, le groupe a cette même démarche de faire de la violence absolue un exercice de style visant à expier ses émotions. Et on peut dire que le groupe y parvient. Mettant mal à l'aise dès le début, les morceaux ne perdent jamais un iota d'intensité et les accalmies sont pour ainsi dire absentes. Cette fureur et haine rapproche souvent le groupe de Gaza, y compris pour le mélange des genres. Car si le hardcore des Italiens est surtout chaotique, on sentira bon nombres d'autres influences. Entre le sludgisant "Umea", les quelques breaks typiquement mathcore à la DEP (sur "Intoxication" entre autre), l'ambiance et le son typiquement noisecore rappelant un Unsane déchainé et doublée d'une énergie typiquement punk ("Saul")…tout ça mène à un mur du son chaotique et impénétrable de par sa noirceur absolue.

Mais un problème persiste malgré tout. Cette surenchère de sons et de chaos rend l'album peut digeste, aucun temps morts ne permet de reprendre son souffle (hormis "Umea"…et encore) et au final on se rend compte qu'aucun des morceaux n'est vraiment mémorable le groupe n'ayant pas cette "aura" qu'un Converge a par exemple.

The Secret propose avec "Disintoxication" un album violent et sombre à souhait. La claque est énorme, et les amateurs du genre prendront leur pied à coups sur. De bonnes idées sont clairement là, mais semblent parfois un peu trop inspirées par d'autres groupes. Un bon album, mais pas encore assez pour être exceptionnel.
photo de DreamBrother
le 24/01/2009

2 COMMENTAIRES

((( viking jazz )))

((( viking jazz ))) le 24/01/2009 à 15:50:12

putain d'évolution sur ce skeud, différent mais aussi plaisant que le premier ! une bonne surprise...comme l'était le premier également. du bon !

frolll

frolll le 19/07/2011 à 22:21:20

tjrs pas de chro du dernier ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements