The Wankerss - tales for a sweet demise

The Wankerss - "tales for a sweet demise "
chronique The Wankerss - tales for a sweet demise

 

Intéresser un public dans un style qui a trouvé ses limites quasiment depuis sa création n'est pas une chose aisée.

Mais en Italie on est têtu, on aime réessayer même si on connait (ils ont bien mis Berlusconi par trois fois à la tête du pays).

 

Parfois ça paye, parfois pas.

Avec 53 secondes intitulées : "The bitter rice" traduisible par "L'amère ascension", il était difficile de savoir sur quel pied nous allions danser. Finalement les pieds ne feront pas grand chose hormis battre la mesure : la tête fera le reste vu le style.

 

Hard-rock et Punk-rock. Des italiens qui s'essaient dans un style écrasé par deux groupes scandinaves : Turbonegro et Backyard babies : pourquoi pas ! Mais la saveur et la chaleur latine va finalement sa propre empreinte rock'n'roll qui aidera à trouver son public assez facilement.

 

Il n'est pas vraiment question d'une d'émotion palpable ou d'une innovation quelconque, par contre quelques lignes de chant et quelques slogans faciles retenir appuyés par des chœurs, des riffs directs, "catchy" et des créations plutôt conventionnelles suffiront à notre plaisir.

On s'y retrouve toujours c'est rythmé, agréable et ça alimente un cerveau débranché sans le surchauffer.

Parfois on regrette que le groupe ne soit pas allé plus loin dans l'ambiance hard-rock (le riff d'intro de New flow rising a un côté Mötley Crüe).

Puis sur la longueur on peut trouver l'ensemble un peu plat (surtout à cause du chant rocailleux qui ne varie pas énormément) et être agacé par une 2e guitare au son plutôt 80's mais aux soli qui toucheront toute personne sensible au rock'n'roll.

 
Donc on résume : cet album est prévisible, convenu, un peu plat...mais avec 44 minutes rock'n'roll, c'est sacrément bon !
photo de Tookie
le 27/06/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements