Totaled - Lament

Totaled - "Lament"
chronique Totaled - Lament

Si vous en avez marre de la swagitude de combos comme YAITW, Ramlord, Hexis et autre This Gift Is The Curse, voilà votre nouveau Graal en matière de Blackened HxC.

Loin d'être un bocal à anchois (qui aurait permis à Joseph D'Arimatie de ne pas tacher ses liquettes), ce premier album de Totaled tient, en effet, plus de la bouteille remplie de liquide inflammable obturée par un bout de chiffon crado.

Le début fait flipper pourtant : hein daminoux ? On se dit : NEIN !!! (avec un accent qui fait très péremptoire).

 

Et puis Bim, Bam, Boum (la triplette de la musique bruitiste) : montée direct à l'abordage. Saturation caractérisée, explosion sonore pour cautériser, vibration tellurique en mode guerre nucléaire totale. Comme dirait Nelson: " mets le son plus fort" .

Intense, féroce et lugubre,Totaled ne montre aucun signe de la moindre pitié pour nos oreilles. Pas le plus petit bout, oh non. Les voix sont un peu en retrait, le chant principal comme les chœurs/beuglements l'accompagnant. Les soli glaçants comme le vagin de Hel et les ralentissements froids comme la semence d'un pendu se mélangent à une furie saturée absolue.

 

Évidemment, ça renifle le crustpunk ("Eclipsed" et "Hypnosis" surtout) mais le batteur montre encore moins de mansuétude qu'un simple punk métal basique. Car si la prod de son instrument de destruction jouissive ne plaira pas à certains en affichant trop de ci ou pas assez de ça, il se réclame de l'Ecole BlasTaRace, le groupe scolaire des ennemis de la bradycardie. Trompettes de Jéricho ou orgues de Staline, on pourrait en étaler des métaphores en Core et en Core.

Et comme si le mur en parpaing garni de clous rouillés que constitue Lament n'était pas assez dangereux pour la santé, de fugaces dissonances viennent rajouter de la harissa sur les pointes. Des leads typiquement Black et un de basse ("Hypnosis") nous sortent toutefois la tête du goudron comme "Ominus", l'instru gratte-sèche faite pour draguer la fosse commune.

 

Cette première plaquouze de Totaled se révèle une grosse piquouze de negative attitude et de rage blasphématrice conjuguées en D-beat et condensées en 37 minutes. Ouch !

photo de Crom-Cruach
le 21/06/2019

6 COMMENTAIRES

gulo gulo

gulo gulo le 21/06/2019 à 08:08:04

*rajouter

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/06/2019 à 17:13:48

*Nique ton poney

gulo gulo

gulo gulo le 22/06/2019 à 19:02:25

Joseph d'Arimatie n'approuve pas ce langage.

gulo gulo

gulo gulo le 22/06/2019 à 19:12:56

(Mais, je t'en prie, doux sire)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/06/2019 à 16:06:03

Il aimait les poneys Joseph.

gulo gulo

gulo gulo le 25/06/2019 à 10:40:47

Aussi n'approuvait-il sûrement pas qu'on leur fît tort.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019