Tragedy - Fury

Tragedy - "Fury"
chronique Tragedy - Fury

Le problème avec un combo comme celui des frolos Burdette est qu'il faut du bol pour être au jus de ses dernières sorties. La mention « vu à la télé », c'est pas trop leur truc aux frangins, disons. Le flaire du fan de Crust HxC (et le hasard de ses contacts) peuvent aider, cependant.

 

En 2012, Tragedy avait totalement refondu son style pour accoucher d'une plaque de fonte terrassante de désespoir et de couronnes mortuaires. Qu'est-ce que les Américains nous réservent six ans plus tard ? Un deuxième jet dans le même feeling ?

Absolument pas, plus simplement un retour au source fait de violence et de frénésie. On pige vite, dès la première plage, de débarquement, bombardée à mort : "Leviathan" est une ogive de Punk HxC pulvérisant les suiveurs/imitateurs et replaçant les boss sur le trône d'acier.

 

La musicalité inhérente au combo s'efface ainsi en partie alors que la guerre domine l'ensemble des compos, rapprochant le quatuor de Warcry, l'autre formation de Todd.

Bien sûr, la mélodie n'a pas totalement disparu. Certains leads comme sur "Kick And Scream" lorgnent même du côté espagnol. "Enter The Void" sent aussi bon le Käng de la scène actuelle, ses guitares semblant provenir directement de Suède et de combos comme Ursut ou Fredag Den13:e. Le titre suinte la haine et la folie d'une période de l'histoire humaine qui ne donne pas envie de faire des gosses. Y'a en-t-il déjà eu une d’ailleurs ?

Et mais oh ! Tu veux dire là que Tragedy s’inspire d'autres ? Trouvés ailleurs que dans ses propres viscères ?

Non, espèce de résidu ignorant de fausse couche de hipster. Ne cause pas. Quantité de groupes s'inspirent de Tragedy et non le contraire. Tu piges?

Tu vas écouter "A Life Entombed" et te dire que si t'as encore cette rage quand t'auras l'âge de ces mecs, ton existence aura un semblant d'intérêt.

 

Alors, quand l'une des formations les plus importantes de la scène crust de ces 18 dernières années, et probablement la plus intransigeante, rebranche les micros, ça fait du bien et du mal à la fois.

photo de Crom-Cruach
le 16/10/2018

1 COMMENTAIRE

krakou

krakou le 19/10/2018 à 07:51:37

Fallait du temps pour apprécier Darker Days Ahead, qui se bonifiait à chaque écoute. Celui là c'est le contraire. Direct, réjouissant, convenu.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Calva - Sacrifice
Roll The Dice - In dust