Trap Them - Crown Feral

Chronique CD album

chronique Trap Them - Crown Feral

Après un Blissfucker sorti en 2014 et passionnant comme la lecture de la composition des céréales du matin, sur la boîte en carton, qu'allaient nous réserver les supers rebelles de Trap Them ?

 

Et voilà c'est reparti comme il y a deux ans. Ceux qui pourront d'ailleurs distinguer les deux albums, à part à la limite la prod, plus claire ici, auront droit à toute ma considération. Pourtant c'est le même bonhomme aux manettes. Au hasard : Kurt Ballou.

Après que dire qui n'a pas déjà été écrit ? Bon, il va falloir pousser le vice pour tenter de rédiger une chronique un poil lisible, par respect pour toi lecteur, uniquement. Obligé donc, de choisir son camp entre celui de la plèbe et celui de l’inquisition.

 

La plèbe (qui n'y connaît rien) :

L'album s'annonce malsain et furieux dès les deux premiers morceaux. Après un titre d'ouverture rampant, "Hellionaires" entonne un HxC crusty en D-Beat aux riffs aiguisés. Outch ! La suite est du même acabit, plus ou moins. Heavy comme un Sherman ou rapide comme un F16, le dernier Trap Them prouve encore une fois que le groupe mélange le meilleur du HxC et du Crust avec des touches de Sludge pour accoucher d'un skeud puissant et sans compromis qui plaira aussi aux fans de con et de verge.

 

L'inquisition (qui se la joue) :

Mouaaaah !!! Pardon ! Vous avez vu ma glotte. Désolé. Ramassis de poncifs, Crown Feral ne produit en réalité que l'ennui et la torpeur. Seuls "Speak Nigh" et "Stray Of TheTongue" parviennent à nous tirer de notre état de plante grasse, fugacement. Quand le combo se la joue vaguement sludge ("Kindred Dirt", "Twitching In The Auras" et "Phantom Air"), c'est encore plus pénible à entendre. Sans parler des repompages de gimmicks convergiennes qui abondent. Le manque d'émotion palpable est toujours aussi flagrante dans la musique des Américains. Y'a beau chercher, rien ne prend vraiment aux tripes. Comme d'hab' oserai-je dire. De l'insurrection de pacotille. Tiens, si j'allais regarder Zorro à la télé avec ma fille... Lui au moins, il lutte vraiment contre les méchants.

 

Alors, bûcher ou pas bûcher : BURN

photo de Crom-Cruach
le 23/09/2016

11 COMMENTAIRES

pearly

pearly le 23/09/2016 à 11:05:25

ça fait bien longtemps que, sur scène comme sur disque, Trap Them a tout perdu de sa superbe...

La dernière fois qu'ils m'ont vraiment calmé en live, ça devait être avec Grief... c'est dire (2009 de mémoire)

la tournée avec Gaza et Rotten Sound (de mémoire, mais j'ai un doute d'un coup), ils étaient déjà un ton en-dessous

pearly

pearly le 23/09/2016 à 11:05:48

et vaut mieux écouter BURN, en effet :D

mat(taw)

mat(taw) le 23/09/2016 à 11:46:24

leur set au Temples l'année dernière c'était une purge: statiques et leur chanteur sans voix. Horrible.

pearly

pearly le 23/09/2016 à 11:55:17

Il perd sa voix à mesure qu'il gonfle ses biceps en muscu.

Ha ça, c'est le champion du cardio !

mat(taw)

mat(taw) le 23/09/2016 à 12:09:18

Comme le mec d'As I lay Dying qu'intente un procès parce que des stéroïdes ont transformé ses pectoraux en nichons, aha les génies.

pearly

pearly le 23/09/2016 à 12:15:39

Parfait !

Tas de cons haha !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 23/09/2016 à 12:46:14

Les chro comme celles de la plèbe vont abonder, à mon avis.

gulo gulo

gulo gulo le 23/09/2016 à 22:54:15

Darker Handcraft était tout de même un super album de pop-HM2.

pearly

pearly le 24/09/2016 à 01:26:34

ça m'donne envie de réécouter le premier Gaza ces conneries (aucun rapport)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/09/2016 à 19:25:25

Toi, tu es la bande. La bande de Gaza...

pidji

pidji le 25/09/2016 à 19:33:13

Je citerai Cobra : 1 point Jean Roucas pour Cromy

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Kvalvaag - Seid
Chronique

Kvalvaag - Seid

Le 27/11/2018

Wildernessking - Mystical Future