Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Trollwar - "The Traveler's Path"

Trollwar - "The Traveler's Path"
chronique Trollwar - The Traveler's Path
7.5/10 0

Acheter Trollwar The Traveler's Path sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (20:39)

 

Style musical : 

Folk Heavy Black mélodique

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

01. Prologue
02. The Forsaken One
03. Omens of Victory
04. Forgotten
05. Shores of Madness

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

The Grid studio
Dans le même style :
Black Mountain - Wilderness Heart

« Quoiii? Encore du Trollilol Metal chroniqué par le Bugs Bunny de CoreAndCo? »

 

Oui je sais, c’est plutôt le domaine de Crom-Cruach, mon collègue à pagne crouteux et chicots taillés à la hache. Voire celui de Xuaterc, qui aime bien faire des pauses dans les clairières pleines de koriggans quand il ne chasse pas le yack à poil laineux avec ses compères handi-pandas. Mais j’ai un mot d’excuse de ma maman: pour Trollfest et Troldhaugen, ça compte pô, parce leurs productions débordent largement sur les platebandes du Nawak Metal. Et pour Trollwar, j’ai un passe-droit. C'est que Keven – le bassiste de l’étape, et seul zigoto de la bande à ne pas s’être affublé d’un pseudo Donjons et Dragons – est l’un des deux crazy québécois qui font rien qu’à badigeonner mon mur Facebook de tabernawak’ de liens malins vers de la musique barrée. Et bon: quand on a des goûts aussi sûrs en matière de Metal chtarbé, on ne peut clairement pas faire de « la marde » au sein de son propre groupe…

 

Alors, c’est-y plein de cabrioles fantasy et fantaisistes ce The Traveler's Path?

 

Soyons honnête: pas vraiment. Quoiqu’un peu quand même, car on y trouve des traces de badaboumeries gaillardes, du genre qui se chantent bras-dessus-bras-dessous avec ses paillards de voisins de table. Mais le décor n’est alors pas le Toonville de Roger Rabbit, mais plutôt celui de la Taverne de la « Gueuse qui suinte », au sein de laquelle manants et brigands enfournent de plein bocks d’hypocras en se tapant sur les cuisses. Car c’est ainsi: la guerre aux trolls est menée au son d’un Folk Metal extrême qui shrieke et blaste à l’ombre de riffs Heavy/Speed endiablés et des flonflons d’un accordéon mignon. « Blackened Melodic Folk Metal » est la – pertinente – auto description que le groupe, fan de Ensiferum, Amon Amarth, Eluveitie, Finntroll, Trollfest (hey!), Equilibrium et Rhapsody Of Fire, porte fièrement en étendard. J’avoue que, moins au fait des étiquettes de cette chapelle, j’aurais initialement qualifié la chose de « Blind Guardian Black Metal »… M’enfin vous avez compris l’idée.

 

Les 4 titres de The Traveler's Path (… 4, parce que le bien nommé « Prologue » n’est autre qu’une longue intro pendant laquelle on entend Keven marcher dans la neige pour se rendre aux gogues situés au fond de son jardin) sont extrêmement homogènes en terme de style et de qualité. On y déguste de fières offensives mélodiques qui donnent l’impression de partir en compagnie d’une nombreuse garnison pour une croisade en terres du Gondor. On s’y réchauffe autour du feu en écoutant les comptines d’un primitif cousin d’Assurancetourix. On se remotive en suivant le panache blanc d’une lead qui prend des accents Dissectionesques. Et on repart la tête pleine de ces mélodies accrocheuses qui emporteront sans mal l’adhésion des rôlistes de l’assistance.

 

Bon, je dois avouer qu’en tant que lapin fan de Mr Bungle et Cannibal Corpse, qui ne goûte vraiment les ambiances « Lord of the Heavy Metal Ring » que quand elles émanent de Nanowar of Steel, tout ça est parfois un poil trop pompier. Et puis les épaisses nappes de synthé et l’ambiance « kermesse à Mimile » créée par l’accordéon, c’est pas forcément ce que je saupoudre quotidiennement sur mes corn flakes du matin. D’où cette note mi-troll mi-gobelin, qui reflète surtout mon statut de profane en la matière. Mais il est évident que si l’on est amateur de cette scène, on ne peut clairement pas se fourvoyer avec ce groupe qui aurait toute sa place par chez nous sur l’affiche d’un Cernunnos Pagan Fest. Par contre c'est vrai que, vu la présence du Keven à bord et le titre de l'objet, je suis un peu déçu que l’EP ne se termine pas sur une reprise de « Voyage voyage » rehaussée de sonorités de bombarde et de biniou!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: à l’écoute de The Traveler's Path, les fans de Eluveitie, Finntroll et autres formations de gobelins gouailleurs reprendront naturellement la route qui mène à la Rondelle Folk Metal Ultime, celle qui les gouvernera tous, les trouvera, les amènera tous, et dans les ténèbres liera tous les fans de Metal-en-pagne au pays de Mordor où s'étendent les ombres… 

photo de Cglaume
le 10/04/2018

Note des commentateurs : 2/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Crom-Cruach

Sa note : 2/10

Crom-Cruach le 10/04/2018 à 08:03:05

On n'est plus dans le "groupe fan de" mais dans la repompe intégral d'Ensiferum.

Xuaterc

Xuaterc le 10/04/2018 à 09:52:15

A poil laineux!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Instinto - s/t

Évènements

Partenariat Avalanche Soundprod : saison 2018 - premier semestre !Impureza + From Man To Dust + Hyaena au Blue Devils à Orléans le 12 mai 2018The OUTBREAK Fest au Chatodo à Blois avec entre autres PSYKUP, COMITY, HANGMANS CHAIR, DO OR DIE, etc.BISON + LLNN + WREN + DEATH ENGINE à l'Espace B à Paris le 5 mai 2018Tournée européenne  Kids Insane mai 2018