Tusk - Get ready (réédition)

Tusk - "Get ready (réédition)"
chronique Tusk - Get ready (réédition)
Allez, je profite de la réédition de ce disque pour vous parler de TUSK, groupe de grindcore/metal qui à la base - tenez vous bien - était le groupe premier des 3 quarts des membres de PELICAN. Et oui, PELICAN n'était qu'un side-project à la base, et en écoutant la musique de TUSK, on se dit que les gars maitrisent à merveille leurs instruments dans n'importe quel style musical.

Car ici, point de post-hardcore/post-rock, là nous avons à faire à un mélange de grind, de métal, de hardcore, de noise, enfin un style difficile à baliser mais à grosse tendance grind tout de même. malgré cela, certains passages nous font penser que les membres du groupe avaient déjà envie de passages plus calmes, comme sur "Six-Act Descent To The Lower Reaches" par exemple, ou bien "Green love" (qui comporte un passage de mandoline vraiment sympa). Mais le reste du temps, on peux dire que ça envoie, et plutôt bien ! On en prends plein la gueule mais on en redemande, avec des morceaux oscillant entre 40 secondes et 2 minutes, sauf un seul titre qui en dure 4. Au final le disque originel ne dure donc que 17 minutes, mais les gars du label Hewhocorrupts Inc n'ont pas fait les choses à moitié et nous gratifient de 6 titres live en bonus, soit donc 30 minutes de musique au total. Si l'on rajoute un artwork totalement changé et créé par monsieur Aaron TURNER (Isis, Mr HYDRA HEAD records) himself, on a là un bien bel objet que tout fan de musique extrême se devrait de posseder.

Parlons du son, car qui dit réédition dit remastering, et c'est le désormais bien connu Allan DOUCHES (Dililnger Escape Plan, etc...) qui s'est occupé du boulot. Résultat : le son est propre (peut être un peu trop pour du grind ?), tout est parfaitement audible et les enregistrement de 2002 se voient donc offrir une nouvelle jeunesse : on jurerait que l'enregistrement est récent. Les chansons live sont également de bon accabit sonore ; je le précise car pour avoir un bon enregistrement live d'un groupe de grind, il faut parfois s'accrocher.

Bon et bien plutôt que d'en écrire trois tonnes, concluons : les fans de PELICAN risquent d'être désorientés par TUSK (surtout s'ils n'écoutent que ce style). Par contre, tout fan de musique bien violente sera ravi d'entendre cette réédition. Dommage que les membres aient décidé de ne s'occuper que de PELICAN désormais, car TUSK aurait eu un bien bel avenir sur la scène extrême.
photo de Pidji
le 07/08/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019