Tyler - Tyler

Chronique CD album (43:02)

chronique Tyler - Tyler
Vous attendiez tous ça avec impatience, depuis quelques années un vide avait été laissé par Pleymo en prenant une nouvelle direction musicale et en décidant de metre de coté leur Tataou Kataou ! On sait tout ça, on sait, c’est pourquoi aujourd’hui je vous présente la relève ! Direct From Pawis ….. Tyler ! toute suite une présentation breve et courte :
C'est en 2005 que Tyler acquiert un line up définitif... Sauf quelques gros plateaux aux côtés de groupes comme Fall Out Boy, Cancer Bats, Alexisonfire ou Born From Pain, le groupe puise son énergie dans ses origines Punk HxC / Métal, se déchainant sur des petites scènes, et portant à ébullition le public dans des salles proches des 100°C! Tyler fait parti des groupes les plus prometteurs du renouveau de la scène Rock-métal Française.

Voilà, rien besoin d’ajouter à ça pour que vous cerniez un peu plus les phénomènes... Ah si, leur album a été produit par Bill d’Enhancer ! Alors je suppose que tout le monde sait à peut près à quoi s’attendre : des paroles profondes, des mélodies alambiquées, des gimmicks vocaux pas du tout irritant et on a déjà dressé un tableau assez ressemblant !

Les Tyler sont vraiment, mais vraiment, les enfants du « Frenchcore » franco-français, dans une ambiance très superficielle, avec une voix mélangeant Feverish et Pleymo, des sons situés entre Aqme, Pleymo, Enhancer et aussi Feverish, bref une ambiance plutôt Rock'N'Roll dans l’esprit, tantôt super pêchue allant chercher du coté punk rock ou néo métal, tantôt des lignes plus mélodieuses ou l’ambiance mélancolique et romantique est de mise. Franchement, ce n’est pas désagréable à écouter une fois de temps en temps, la musique frappe, tout est exagéré mais c’est limite comme ca que ca passe le mieux ! Cela ne m’étonne pas qu’ils arrivent à faire bouger les foules vu les airs qu’ils nous servent ; une fois débranché le cerveau vous êtes bon à pogoter comme des oufs sur leur musique. Je n’ai rien contre ça au contraire, il en faut ! C’est toujours plaisant de pouvoir se lâcher sur des groupes qui ne cherchent pas plus loin que de retourner des salles de concerts.

Là où le bas blesse, c’est quand on aborde le sujet des paroles qui sont assez pathétiques ("si le weekend s’arrêtait samedi soir ! alors vis ce jour sans te poser de questions"…) un exemple parmi tant d’autres… J’ai vraiment eu du mal sur la chanson "Education Civique" où Tyler se permet de poser un message politique, vraiment mal placé et qui les décrédibilise au plus au point... Se faire passer pour un groupe engagé lorsqu’on joue sur ce terrain, ce n’était vraiment pas la meilleure des choses à faire. Musicalement c’est plaisant mais les voix, paroles et lignes de chants finiront de vous décider si vous appréciez ou pas du tout Tyler.

Donc voila un album pour les nostalgiques de la Nowhere attitude, ou les « djeunz » de 16 ans qui n’ont pas eu la chance de connaître "Medecine Cake" ou "Sombres Efforts", j’en passe et des meilleures.
photo de Biflam
le 27/06/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements