Uncle Acid & The Deadbeats - Wasteland

Uncle Acid & The Deadbeats - "Wasteland"
chronique Uncle Acid & The Deadbeats - Wasteland

Parfois le nom d'un groupe vous revient souvent aux oreilles ou sous les yeux sans que vous ne vous penchiez vraiment dessus... C'est le cas pour moi pour Uncle Acid & the Deadbeats, dont ce Wasteland est le premier disque que je me mets entre les oreilles.

Wasteland est un concept album, du coup force bruitages et samples de voix émaillent l'album. Le mécanique et dynamique « I See Through You » lance le disque, et il y a déjà ce qui va me déranger tout au long de l'écoute: le traitement de la voix de Kevin Starrs, avec un effet que je trouve assez désagréable et pas forcément pertinent... Ça ne gâche pas l'album mais c'est quand même dommage. « Shockwave City » reste sur le même format mid tempo et dynamique. Le long est lent et sombre « No Return » a un côté inquiétant notamment grâce à son orgue, et sans doute également son côté répétitif, et se termine par une boucle avec des samples de voix. Une alarme lance « Blood Runner » qui est rapide et énergique avec un vague côté Iron Maiden. On reste dans le tempo rapide avec « Stranger Tonight » et son break en cavalcade. Une bonne moitié de « Wasteland » est basé sur le chant et une guitare acoustique (plus quelques arrangements), une guitare un peu heavy ne vient qu'après 3 minutes et le morceau ne s'épaissit vraiment qu'au bout de 4 (batterie, guitare électrique sur le devant ,orgue...). « Bedouin » marque avec ses arrangements de cuivres et l'assez lent « Exodus » avec son break avec sa batterie militaire.

 

Au final, je suis bien plus convaincu par la musique du groupe que par ses choix de production, malgré les écoutes le traitement de la voix m'agace toujours et le chant est trop linéaire. Toutefois tout ça ne gâche pas l'écoute et l'album est suffisamment intriguant pour que l'on se le repasse fréquemment et qu'on y découvre souvent de nouvelles choses. Il y a également beaucoup de points d'accroche vers lesquels on a envie de revenir (par exemple les cuivres de « Bedouin »). Les arrangements sont souvent de grande qualité, ce qui me laisse vraiment perplexe sur ces effets sur le chant.

 

Wasteland est disponible en CD et diverses versions vinyles (dont die-hard).

 

photo de Papy Cyril
le 22/01/2019

2 COMMENTAIRES

gulo gulo

gulo gulo le 22/01/2019 à 10:53:12

Alors pour ma part je continue de trouver que la voix est l'intérêt principal (surexploité façon gimmick, d'ailleurs) du groupe, mais ici pour une fois il y a également des chansons un peu moins creuses et anecdotiques. Un peu. Pas un disque immortel, mais très agréable et entêtant.

Dams

Dams le 22/01/2019 à 19:06:48

Voix très spéciale, album sympathique qui a reçu un bon accueil général, j'ai bien aimé et j'ai trouvé quelques originalités, mais pas assez mémorable néanmoins...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019