Unison Theory - ARCTOS

Chronique CD album (38:00)

chronique Unison Theory - ARCTOS

ARCTOS c'est un bon exemple de l'album riche, mais qui n'est pas forcément avantagé par cette richesse. Je m'explique:

 

Préparé aux petits oignons avec Marco Mastrobuono (producteur de Fleshgod Apocalypse) et masterisé à Hertz Recording Studio (Behemoth, Decapitated, Vader), ARCTOS bénéficie d'un texte soigné, de compos et d'une production pro, d 'un mélange de genres allant du Death Technique au Sympho assez peu commun dans le genre et de plus, de guest qui ont de la gueule: Rafael Trujillo (Obscura), Tommaso Riccardi (Fleshgod Apocalypse), Riccardo Studer (Stormlord). Sur le papier tout va bien dans le meilleur des mondes, 9.5/10 (rien n'est totalement parfait), un post-it pour ne pas l'oublier dans le top de fin d'année et on passe au suivant.

 

Sauf que...

 

Si cet album est de toute façon assez bon, nécessite plusieurs écoutes pour en faire globalement le tour, grouille d'influences variées, il y a quand même quelque chose qui rebute assez vite tout au long, surtout pour les très modérément coreux dont je fais partie: l'influence Deathcore bien perceptible qui se faufile partout, même dans certains passages où l'on ne s'y attend pas trop (Project Shockwave).

 

Et alors, pour les coreux , ça devrait être tout bon non? Future place sous le sapin?

 

Ben c'est pas si évident: le Sympho est sous-exploité alors qu'il est beaucoup mis en avant dans la promotion de l'album (un petit passage de quelques secondes très discret sur la majorité des titres, et puis s'en va. En fait ça a l'air d'être là pour appuyer la narration et rien d'autre, dommage d'un point de vue moins conceptuel). Les choeurs sont objectivement pas terribles (Project Shockwave,Grendel,The Price of Eternity ...) le trop de technique tue la technique à certains moments (sérieusement sur les 3 derniers titres, Emmure sort de ce corps...).

 

Mais rendons à César aussi ce qui lui appartient: Arrigetch: The Devil's Passage et ses airs très The Hauntediens est très bien, Project Shockwave proche d'Obscura dans sa majorité vaut le détour, Grendel et Omega passent bien en mettant de côté certains riffs trop convenus, aucun titre n'est intégralement mauvais (en dehors de Polar Sentinel, celui là c'est juste pas possible).

 

Unison Theory avait tous les éléments pour faire du lourd, ce qu'ils on sans doute fait pour les coreux et deathers techniques pas très regardant . Pour les autres sans que tout soit à jeter loin de là, il y a comme un goût d'inachevé ou plus exactement, de mal achevé. C'est un jeune groupe qui doit encore faire ses preuves et qui nous prouve sur ce premier album qu'ils sont quand même des idées et de la maitrise, ce qui est déjà pas mal.

 

Reste à ne pas s'enfermer dedans.

 

 

 

 

 

 

photo de Al Maazif
le 20/02/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements