Unlogistic + Crippled old farts - Split Unlogistic et Crippled old farts

Chronique Vinyle 12" (31.24)

chronique Unlogistic + Crippled old farts - Split Unlogistic et Crippled old farts

Retour aux "basics" sur ce split LP incluant Unlogistic, fleuron de la scène française hardcore/punk-rock, et Crippled old farts, constitué de membres de diverses formations ayant trait à Rejuvenation.

Composé de dix-huit titres courts et souvent rapides, il débute avec Unlogistic, qui en quatre morceaux donne le ton d'ensemble: vitesse et mélodie ("Soulmate"), punk-rock braillé extrêmement rapide ("Terrific"), puis hardcore rentre-dedans sauvage à souhait ("For psycho"), que suit une tentative plus...electro, "Scheiflewitz", aux relents indus.

La palette est large et l'essai réussi -on connait la dextérité des parisiens-, et une jolie ritournelle punk-rock nasillarde, "I don't want", complète l'œuvre d'Unlogistic, qui a de plus l'intelligence de ne pas se cantonner à un registre frontal, bien que se montrant percutant sur "Against you" et plus encore sur "War two". Ceci avant un "Mould" en lequel on ne peut que déceler un hommage appuyé au leader d'Husker Dü, dans le ton d'un Warehouse ou de Candy Apple Grey.

 

Probant premier volet de split donc, auquel la "superteam" de chez COF répond avec aplomb, par un "Frustrated kid" bien punk puis la rapidité de "Cold out". L'entrée en matière est dans la même mouvance que les collègues: vive, brève, et "Fading charms" ne dérogera pas à la règle. C'est "Same display" qui modère quelque peu le tempo et permet d'amener autre chose, avant un "Dulling blade" mélodique et plutôt fonceur, et un "Broken days" animé par une basse dominante du plus bel effet, assez saccadé. Le niveau atteint est ici très bon, à l'image de ce qu'a produit Unlogistic, quand bien même le registre, daté, ne surprend plus vraiment. Mais les deux formations varient leur propos, parvenant par ce biais à imposer un résultat convaincant. La vitesse d'exécution étant toutefois plus marquée, peut-être, chez COF, avec cette fin de split vive ("Beautiful mess", "Always the same", "Curious lust" et "Deep inside") qui rappelle le Suicidal Tendencies de Freedumb.

 

Un split plaisant donc, sans fioritures, à mettre à l'actif de ces deux groupes dont on attend désormais la suite des "aventures", notamment pour Crippled Old Farts qui n'œuvre que depuis 2007 et suscite la curiosité rien que par son line-up détonnant.

photo de Refuse to keep silent
le 17/09/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Sexypop - Strange Days
Black Rainbows - mars 2017