S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Valium - "Guerra Napalm"

Valium - "Guerra Napalm"
chronique Valium  - Guerra Napalm
7/10 0

écouter "Full Ep"

Acheter Valium  Guerra Napalm sur Amazon

mp3 mp3

 

Style musical : 

Crust

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

Cloaca
Guerra Napalm
Valledushit
Cuidad Suicida
Postconflicto
Pandemia Eterna

 

Label : 

DIY
Dans le même style :
Kontatto - Mai Come Voi

La culture, c'est comme la biture, c'est dans ma nature.

Alors après (ou avant) une escale en Autriche (selon la parution aléatoire des chroniques de votre webzine préféré), bienvenida en Colombie.

 

Aaaah lala, la Colombie !!! Que d'images viennent à l'esprit à l'évocation de ce pays de 48 700 000 habitants. Avec ses 10 000 prisonniers politiques en 2015 et ses 7 000 assassinats politiques, également, en 30 ans.

Aaaah Bogota !! On n'y a jamais mis les pieds et on n'a pas du tout envie d'y aller. Et vous remarquerez que je n'ai pas parlé de drogue...

Pourtant le Valium en est une. Mais légale.

 

Par contre le combo du même nom (aussi appelé Valium Ibahel) est loin de plonger dans la torpeur. On pourrait s'attendre à un son très raw et étonnamment ce Ep est bien mieux produit que son prédécesseur. La pâtée reste toutefois bien épaisse pour les oreilles délicates.

La toute mimie Juliana, inclinant son micro comme un Lemmy sans moustache, force le respect par son timbre aboyé alors que ses comparses crustpunkent comme des ptits fous. Cannem à la batterie éructe aussi en de brèves salves de glaire, rapprochant ainsi les Colombiens de feu Krüger

Rapidité et simplicité, Valium ne s’embarrasse pas trop de subtilité et fonce tout droit comme un camion frigorifique le 14 juillet. Pourtant le côté Punk Metal du trio révèle des influences un peu plus larges que le Discharge des réunions TupperWar et l'Anti Cimex des soirées pizzas sans garniture.

Le Thrash de "Pandemia Eterna" patauge alors joyeusement dans les bactéries et la totalité des morceaux se fait particulièrement accrocheuse grâce à la passion sans borne pour un genre.

 

Bon palliatif à une aide médicamenteuse pour lutter contre la dépression, ce Guerra Napalm prône la liberté et le désordre, à un détail près, la devise nationale du coin.

photo de Crom-Cruach
le 01/03/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Ohhms - The Fool

Évènements