Vanguard X Mortem - Amberosia

Vanguard X Mortem - "Amberosia"
Vanguard X Mortem - Amberosia (chronique)

Dans ces colonnes, on a parlé plus volontiers de Lords Of The Cemetery, projet black/death old-school initié par un certain Christophe Florian alias LCF, plutôt que de son premier projet nommé Vanguard X Mortem où il collabore avec la violoniste/chanteuse Alix Rousselet. Ce n'est pas faute pourtant de mener son petit bonhomme de chemin depuis bien plus longtemps vu qu'il sort cette année son troisième album, Amberosia. Ce qui est dommage car ce que propose la formation est loin d'être inintéressant, quand bien même le répertoire s'inscrit, en posant une étiquette grossière, dans le goth symphonique à chanteuse. Qui mérite qu'on s'y penche, même l'allergique aux divas d'opérette bien dans leurs jolies robes de comtesse Gothika Van Der Dracula Jr qui planque ses bourrelets disgracieux en s'étouffant dans leurs corsets. Parce que, finalement, Vanguard X Mortem ne s'inscrit pas spécialement dans ce délire.

 

Alors, oui, certes, il y a beau avoir de la voix lyrique féminine, une utilisation de la réverb' cathédrale peut-être un peu trop excessive ou encore des claviers qui rappelleront ceux de Cradle Of Filth période Dusk & Her Embrace / Cruelty And The Beast mais on se rapproche davantage avec Amberosia de la sombreur atmosphérique d'un Celtic Frost (« Nocturne In The Moonlight ») mélangée avec la lourdeur de Type O Negative (« L'Emperesse ») et un chouïa d'approche opérette à la Therion (« The Flower's Blood ») en évitant soigneusement de tomber dans l'excès de grandiloquence. Autant dire, on est très loin des registres Nightwish, Withing Temptation, Epica et autres groupes-à-divas-lyriques. Et comme Triptykon nous a habitué à plusieurs reprises d'usiter de voix féminines sans que ça ne vienne dénaturer son répertoire, il n'y a pas non plus à crier au loup trop vite.

 

Comprenez qu'il faut davantage chercher en Vanguard X Mortem des ambiances sombres, élégantes et envoûtantes, tel un bal romantico-macabre d'Halloween en pleine époque victorienne. Chose qui fonctionne fort bien en terme de compositions variées, riches, bien construites, avec un bon sens de l'accroche (« Automn Orchard », « The Flower's Blood »). Un peu moins en terme de production en revanche, seul élément vraiment dommageable d'Amberosia qui aurait mérité plus de subtilités, notamment dans le mixage et autres effets laissant en l'état une vilaine impression de donner dans le gimmick grossier. Plus de moyens à ce niveau aurait sans doute sublimé le résultat et le hisser un cran au-dessus. Parce qu'au-delà de cela, la matière ne viendra sans doute pas vendre de l'originalité mais surprendra quand même un peu pour son caractère finalement inhabituel. Un peu de fraîcheur dans l'air du vieux cercueil décrépi en somme. Et de fil en aiguille, à voir la galette se révéler progressivement, avec une bonne dose d'effeuillage un brin aguicheuse, on en vient à s'en passionner tellement son auteur maîtrise la dualité entre froideur/moiteur sensuelle ainsi que celle de la lourdeur martiale (presque germanique à certains moments)/légèreté consensuelle.

 

Amberosia s'avère donc être une sacré surprise. Même si Vanguard X Mortem ne signe pas là son coup d'essai, il débarque de nulle part et en impose déjà beaucoup dans son style. Pas niais pour deux sous, on regrettera seulement cette production un peu brouillonne et trahissant d'un certain amateurisme. A contrario des compositions qui, elles, regorgent de personnalité et de maturité. A mettre entre toutes les oreilles, y compris celles des réfractaires aux trips gothico-symphoniques à voix féminines, tellement Vanguard X Mortem ne joue pas forcément dans les mêmes caveaux que les références en la matière.

photo de Margoth
le 03/09/2018

6 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 03/09/2018 à 10:05:14

Ok il ne faut donc pas traduire ici "Dark Metal" par "Black Death" à la Sacramentum... Dark Metal c'est comme Power Metal a une certaine époque : on n'est jamais trop sûr si c'est du lard ou du cochon :)

sepulturastaman

sepulturastaman le 03/09/2018 à 10:26:50

c'était à quelle époque ? pour moi le dark metal ça a toujours étédu sous death un peu goth pas virulent mais trop pour la catégorie goth-metal et sans les stéréotypes tristounets.

Par contre là faut quand même être bien accroché à sa bobette, mettez des avertissements les gens, c'est mal ce que vous faites.

cglaume

cglaume le 03/09/2018 à 11:46:57

Perso je suis de l'école Thrashocore sur ce point :)
https://www.thrashocore.com/dossiers/dossier/27-black-death-suedois-les-indispensables-dossier.html

Xuaterc

Xuaterc le 03/09/2018 à 15:10:48

Pour moi, le dark metal c'est ce que pratiquaient des groupes comme Tiamat, Samael, Your Shapeless Beauty, Sangdragon, Moonspell, Alastis vers le milieu des 90's, les écuries Adipocere et Century Media de cette époque

Xuaterc

Xuaterc le 03/09/2018 à 15:12:56

Ceci dit, il faut que j'écoute ce groupe, ça m'a bien appâté

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 03/09/2018 à 16:53:07

Pffff le Dark Metal, c'est Naglfar et c'est marre.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (44:49)

Acheter Vanguard X Mortem Amberosia sur Amazon

Tracklist

1. Séraphin
2. Amberosia
3. La Morte Amoureuse
4. Automn Orchard
5. Parish Of Disillusionment
6. L'Emperesse
7. Nocturne In The Moonlight
8. The Flower's Blood
9. Solstice
10. If The End...

DANS LA VEINE

Vulture Industries - Stranger TimesVulture Industries - Stranger Times

évènements

  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018