S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Varg - "Götterdämmerung"

Varg - "Götterdämmerung"
chronique Varg - Götterdämmerung
7/10 0

écouter "Götterdämmerung "

Acheter Varg Götterdämmerung sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Pagan Teuton Metal Baston

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

Götterdämmerung
Hel
Beißreflex
Knochenp

 

Label : 

Napalm Records
Dans le même style :
Heid - Alba

Après un Das Ende Aller Lügen, en 2016 et ayant le pagne en équilibre entre deux lames (une bluntée et une tranchante), les Teutons de Varg reviennent déjà dans nos oreilles avec un Ep.

 

Mais là, les loups du Ragnarök semblent de nouveau prêt à mordre leurs boucliers. Déjà, le titre de la plaque signifie le Crépuscule des Dieux : la traduction la plus courante pour le terme Ragnarök. La véritable trad de ce terme, cher aux Vikings, est en fait « le Destin des Dieux Suprêmes ». La fin du monde en résumé.

Et la musique dans tout ça ? Et bien le Metöl des Allemands n'a jamais fait démonstration de finesse. Leur Death Mélo Thrash Viking Black Pagan Machin a encore ici un aspect grassouillet.

Chant toujours bien agressif, riffs accrocheurs mais pas bien originaux, rythmique soutenue, le titre éponyme tape.

 

Une entrée en matière qui donne envie de faire du sport, comprendre : se tabouler la tronche entre potes en mode bouclard/scramasaxe/hache.

Oui ce genre de bêtise, c'est du sport. Surtout quand vous prenez un coup d'épée dans la rotule, par mégarde.

Faut pas faire son Douillet ! Les Varg sont des sportifs, presque aussi puissants que Teddy Riner mais moins noirs. 

Nos deux genoux se retrouvent aussi bien entamés sur "Hel".

La fille de Loki n'a jamais fait rire et Varg ne prête pas à sourire. La mélodie n'est pas aux abonnées absentes sur les leads mais la tension permanente du morceau et sa simplicité nous rendent germanophiles. Et puis les refrains qui fonctionnent, même si on ne pige que dalle, Varg sait les trousser.

Le troisième titre poursuit le petit bonhomme de chemin des Allemands. Bas du front, simpliste et fier de l'être, Varg relance bien la machine à taper sur la tronche. Le morceau tempête et s'énerve dans une colère bien teutonne.

"Knochenpfad" (Chemin d'os) sert la recette connue du morceau lourd et malsain. L'exercice est rabâché. Et c'est là que Varg se casse la bouille dans une pompe et une lourdeur rédhibitoire.

 

Au final, le combo renoue quelque peu avec la force de frappe de Wolfskult sur un format court et rassure un poil sur son pouvoir létale.

Du Metal bon pour le moral.

Mais pour combien de temps encore ?.

photo de Crom-Cruach
le 09/05/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Sullivan14 - EP

Évènements

In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018Gohelle fest 2017 au Métaphone à Oignies (62)