Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Wallachia - "Monumental Heresy"

Wallachia - "Monumental Heresy"
chronique Wallachia - Monumental Heresy
8,5/10 0

écouter "Heathen Shores"

Acheter Wallachia Monumental Heresy sur Amazon

CD album CD album (50:29)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

Heathen Shores
So We Walk Alone
The Prophets of Our Time
Silenced No Longer
The Parallel Fate of Dreams
Beasts of the Earth
Returned Favor of Abandonment
Untruthology Abolished

 

Label : 

Debemur Morti Productions
Dans le même style :
Marduk - Frontschwein

Wallachia n'a jamais fait partie des premiers noms qui viennent spontanément lorsqu'on parle de Black Metal norvégien. Pourtant, depuis ses débuts en 1996 (date de la sortie de leur première demo, 1992 pour la fondation selon les exégètes, et ouais quand même), le groupe est l'auteur d'un parcours sans fautes. Chacune de ses sorties est travaillée à l'extrême, il prend son temps pour le bâcler ni la composition ni l'enregistrement. Et Monumental Heresy ne fait pas exception à la règle puisque six ans le sépare de son prédécesseur (avec tout de même un E.-P. hybride en 2015 si on veut être précis).

 

L'album débute par une intro aux claviers majestueuse, composée par Athelstan, du groupe du même nom. Majestueux, c'est bien l'adjectif qui caractérise le mieux le Black Metal pratiqué par le groupe de Lars Stavdal. Épique et mélodique viennent ensuite. Il porte clairement et fièrement l'héritage du passé mais se porte résolument vers le futur avec quelques plans, bien intégrés, inspirés du Metal moderne. La notion de line-up a toujours été floue pour le musicien, il s'est entouré une fois de plus d'un groupe complet, mais seuls Paal André Sandnesmo (claviers) et Caroline Oblasser (violoncelle) étaient présents sur Shunya (2012).

 

Le groupe parvient à mettre en place des atmosphères guerrières et médiévales très diversifiées pour un rendu presque cinématographique, notamment grâce à l'utlisation fréquente d'instruments à cordes. Les tempo sont variés, sans cesse changeant, et les emprunts à d'autres styles sont nombreux (les chœurs vikings sur la fin de "Returned Favor Of Abondonment" par exemple). Au milieu du disque, prenant l'auditeur de court, Wallachia nous propose l'incongru "The Parallel Fate Of Dream". Guitares Heavy, piano cheesy, arrangements de cordes, chant féminin avec des velléités opératiques, on nage en plein Nightwish, périodes premiers albums. Le choc ! Le morceau n'est pas mauvais, mais dans le contexte déboule comme un chien au milieu d'un jeu de quilles. D'autant que le titre suivant est une pure décharge BM, ultra rapide et presque exempte de variations, elle.

 

Un album d'une rare intensité, extrêmement bien composé, à la fois puissant, mélodique, agressif et beau, qui souffre cependant de ce que je n'oserais pas appeler un ventre mou tant il s'agit d'un morceau solide (et ce n'est pas moi qui reprochera à un groupe de chercher à explorre d'autres horizons), mais qui nuit à mon sens à la dynamique de Monumental Heresy. Une leçon pou tous les jeunes aux dents longues engoncées dans leur chemise à carreaux.

photo de Xuaterc
le 14/06/2018

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/06/2018 à 10:19:57

Wallachia pour des Norvégiens ? Et pourquoi pas un combo nommé Corsica pour des Japonais ?

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Hypno5e - Acid mist tomorrow

Évènements