Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Wombripper - "From the Depths of Flesh"

Wombripper - "From the Depths of Flesh"
chronique Wombripper - From the Depths of Flesh
8/10 0

écouter "The Suicidal Recreation "

Acheter Wombripper From the Depths of Flesh sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Oldskull Death Metal

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

Still Unborn
Immolation Rites
Torn by the Nails
Frantic Exhumation
Restless
The Suicidal Recreation
Locked in the Iced Coffin
Godless Slaughter (In the Name of Doom)
Prenatal Death

 

Label : 

Grotesque Sound Prod/The Ritual Productions
Dans le même style :
Deicide - Serpent of the light

On ne veut pas se leurrer, le O.S.D.M., c'est un peu toujours la même figure, un grand écart parfois douloureux niveau inducteurs, entre la Suède et la Floride.

Dégueulant souvent de HM-2 Boss, avec une prod copié sur celle du studio de Skogberg, une lourdeur parfois mammouthesque, le Odlskull à la suédoise peut lasser. Oui, j'en conviens.

 

Pourtant les Russes de Wombripper pratiquent l'exercice avec un talent indéniable qui nous fait mettre et remettre leur dernier disque en cas de grosse colère.

Je passe sur la story du combo créé en 2012 et dont toute le monde se fout dans l'underground, parfois très méprisant niveau culture, pour sauter à pieds joints dans ce qui fait sortir From The Depths Of Flesh de la fosse commune syrienne moyenne : la BARBARIE.

"Still Unborn" déboule alors et dérape d'entrée sur les tripes de Chile Eboe-Osuji président de la Cour pénale internationale. Le truc qui ne sert à rien depuis pile poil 20 ans.

Le rythme est intense, soutenu sur le second puis le troisième morceau, "Immolation Rites", à la sauvagerie complètement paroxystiques.

On pige qu'on va ramasser sévère jusqu'à la fin de l'album. Genre que les membres font partie de l'instance respectée du CPEDMP (Comité Pour l'Elimination Du Metal Poussif).

Le titre en écoute, plutôt tranquille, n'est d'ailleurs pas très représentatif de la plaque dans son entier.

 

Car, les Russes balancent des ogives enrichies au Polonium 210 et au D-crust: des suppos radioactifs parfaitement ficelés aux barbelés (ça rappe un peu au passage) et gavés de mauvais sentiments, de breaks vicelards et de riffs savamment produits comme sous le Sunlight déjà évoqué et pas des tropiques.

On frôle le Brutal Death parfois tellement les blasts nous éparpillent le foie, la rate et l'intestin grêle. Et puis surtout, une impression de haine meurtrière se dégage de ces neuf titres où notre souffle vient à manquer. A peine peut-on lâcher une petite flatulence née de la peur.

 

Les Russes font du oldskull oui mais avec leur vision particulièrement implacable du Swedeath, montent, sans mal, sur l'échafaud des très bons bourreaux.

photo de Crom-Cruach
le 11/05/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Carnal Lust - Dawn Of The Hatred

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018