Xibalba - Diablo, Con Amor... Adios

Chronique Vinyle 7"

chronique Xibalba - Diablo, Con Amor... Adios

Xibalba n'est prêt à être content et ce encore pour un moment.

Et ils le font savoir en ce début 2 017 avec un trois titres exposant la finesse du tractopelle.

 

Vous ne connaissez pas « La Finesse Du Tractopelle » ? Et bien ne cherchez pas l'expression dans le dernier Rock & Folk « spécial vieux groupes tout décatis », la rédaction ne doit pas aimer les Californiens. Trop jeunes, tu vois. De toute façon, là y'a Copyright COREandCROM.

 

Bon alors y'a notre fidèle lecteur daminoux qui a dit ou qui va redire que le son est moins compressé que sur leur dernier méfait...

Mouais.

Okay.

Admettons.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe (et qui lisent Rock & Folk donc), la nuance ne sera pas hyper flagrante. Parce que, entre vous et moi, en aparté, discrètement, Xibalba, sur Diablo,Con Amor... Adios compresse la race.

 

Fidèles à une certaine forme d'extrémisme, jusque dans le visuel de Dean Seagrave (Entombed, Dismember, Suffocation), indécrottables même, ils envoient encore leur mixture HxC-Death- Beatdown-Doom pour nous faire flipper. J'en ai les cacahuètes qui jouent des castagnettes, du coup.

 

"Diablo" : on dirait une intro pondu par Bolt-Thrower. Sérieux. Et le reste du morceau aussi. En Machin-tempo. Pas speed donc. Désolé, je ne connais pas touts les termes techniques. Mais on n'est pas là pour rigoler. C'est pesant, malsain et tout le saint-frusquin. Le chant, et les Muuurgh en chœurs, nous entraînent dans les égouts. Pourtant y'a un ptit lead presque mélodique. Si, si, à une 15 et pendant 15 secondes. Pas plus, faut pas déconner tout de même.

"Con Amor..." : là, on bouffe encore du gravier mais à la volée. Un tabassage death en mode HxC, à même de saloper votre anniversaire si vous invitez les Américains, à votre fiesta. Le break est plus lourdingue que le pote de votre pote (le même qui n'écoute pas Nashgul, oui !) montrant ses attributs virils aux demoiselles présentes.

Cela ne vous est jamais arrivé ? Chanceux que vous êtes.

" Adios" : alors salut donc. Car en guise d'au revoir, Xibalba se fait un Rape & Revenge. Ils nous violent et se vengent en plus, gratuitement.

 

On ne va pas tortiller du troufignole plus longtemps, comme une conseillère russe de Donald Trump,:

Xibalba = pas cool attitude

photo de Crom-Cruach
le 24/02/2017

4 COMMENTAIRES

daminoux

daminoux le 24/02/2017 à 10:27:16

J'aime bien chippoté. mais pour le moment je n'ai pas encore écouté le dernier EP. pour la production du dernier LP pour la production un poil compact ça viens surtout de Taylor Young ( producteur) c'est un peu ça marque de fabrique. mais reste sur poduction énorme de Hasta la Muerte . pour rester dans le même style mais en moins bon écoute Lifesick

cglaume

cglaume le 24/02/2017 à 12:32:04

Ah il 'fait pas partie de la rédac daminoux ? J'avais fini par le croire moi... :D

pidji

pidji le 24/02/2017 à 13:09:15

Ahah c'est pas faute de lui avoir proposé :D

daminoux

daminoux le 24/02/2017 à 13:57:49

le niveau est trop haut pour moi. qui suis un simple petit scarabé

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements