Yaa - Terror waves

Chronique Maxi-cd / EP (14.56)

chronique Yaa - Terror waves

L'hexagone, c'est une évidence, devient de plus en plus "fertile" en termes de révélations rock et cette fois, c'est du côté de Toulouse que vient la surprise avec ces Yelling Atlanta Animals (YAA) agités et inspirés.

 

La révélation Midi-Pyrénées du Printemps de Bourges 2011 sort son premier EP, qui porte les traces des Foals ou de Klaxons et dévoile la même inspiration. Passé la dispensable amorce nommée "///", "Atlanta hoax" impose une amorce fine que suivra une instrumentation vive, avec ce je ne sais quoi de shoegaze dans le ton et une trame remuante, aux chœurs avenants. Les motifs sonores, décisifs, ajoutent à la crédibilité de l'ensemble et quand se profile "Riverkrosser", le titre suivant, on comprend qu'en dépit de leur jeune âge, les toulousains font ici preuve d'une belle maturité. A la fois vive et saccadée, cette plage constitue la seconde brillante réussite de ce groupe à prendre, déjà , en considération, doté de plus d'un son parfait.

On aimera ces accélérations jamais forcées, et "Terror waves" nous confortera dans notre opinion, avec sa mélancolie de départ et son break bien amené.

 

De légers relents cold émanent de l'EP et celui-ci prend fin sur un morceau lui aussi de taille, "Demian". Légèrement plus nuancé, il met fin, aidé en cela par des touches noisy retenues, à une première "carte de visite" flamboyante, signée par un groupe dont il ne serait guère étonnnant qu'on entende à nouveau parler sans tarder.

photo de Refuse to keep silent
le 24/05/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019