Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Yorblind - "Blind...but alive"

Yorblind - "Blind...but alive"
chronique Yorblind - Blind...but alive
7/10 0

Acheter Yorblind Blind...but alive sur Amazon

CD album CD album (45:00)

 

Style musical : 

Metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

Blind...
I Am Not
The Scapegoat
The Exploited
The Self Centered
The Master
Genesis
The Teacher
... But Alive

 

Label : 

Klonosphère
Dans le même style :
Sepultura - Machine messiah

Va maîtriser l'art du suspense avec une note qui résume le propos de l'article ! Si je ne me suis pas ennuyé à écouter Yorblind, je me suis ennuyé à écrire cette chro, tu risques donc de t'ennuyer à la lire. Alors je ne t'en veux pas si tu abandonnes dès ce paragraphe.
 

"Blind but alive" n'est pas l'album du siècle, ni même d'un mois. Il reste quand même plutôt sympa à écouter, bien que la suite du texte ne te semblera pas enthousiaste.
Dans un genre de metal à mi-chemin entre le heavy / thrash et des relents death ou prog', on a le cul entre deux chaises dès la question de l'étiquette...

Une rondelle loin d'être désagréable à écouter (j'insiste), un style péniblement définissable : mais alors, qu'est-ce qui justifie qu'il y ait encore tant de bourre pour coller à l'actu (l'album est sorti en Mars 2015) ?
 

Les (Mes) sentiments sont complexes.
Le fait d'être balloté d'un style à un autre n'est pas le plus perturbant. La multitude d'invités (loin d'être des seconds couteaux du metal français) non plus**, elle explique même cette variété musicale.
Mais elle explique peut-être aussi ce "lien" étrange (extrêmement personnel et particulier) qui lie le groupe à son auditeur...

Sans ce "lien" musical, on prend les pistes les unes après les autres, de manière indépendante. Toutes ont de sacrés arguments, mais l'oeuvre, dans son ensemble, manque quelque peu de "chaleur".
Rien de bien grave, si techniquement on en prend plein la tronche. Et c'est vrai, on ne peut pas dire : c'est bien foutu. 

Les titres ont tous leur petit truc : une progression inattendue, un bon gros riff qui hache menu (les guitares sont d'ailleurs le vrai point fort du disque) et une batterie qu'on entend clairement...
Mais le chant, plusieurs fois assisté par des guests, est plus décevant.
Un peu à côté de la plaque sur quelques lignes, il n'en demeure pas moins plein de personnalité.

La basse ? Il y en a une d'après les crédits. Ce n'est qu'à la lecture du livret qu'on le découvrira.
 

Mais alors, pourquoi un article si planplan si l'album ne semble pas si platplat ? 
Bah...c'est qu'il y a un digipack avec de la frustration incluse.
Y'a un truc vraiment cool qui pouvait ressortir de l'album...mais jamais ça ne prend.

Alors, comme d'hab, sur des suppositions et sensations aussi personnelles, j't'invite 1000 fois à les écouter, plutôt que de me lire (même si ça fait plaisir que tu sois arrivé jusqu'ici), mais lorsque le technique est le plus gros (voire unique) point positif, le sentiment d'inachevé est souvent le plus palpable pour l'auditeur.

 

**- Cyd Chassagne (Magoa) - vocals on “The Scapegoat”, “The Teacher”; & “Genesis” 
- Raf Pener (T.A.N.K.) - vocals on “I am Not” 
- Julien Da Silva (Lokurah) - vocals on “The Exploited” 
- Krys Denhez (Mur) - backing vocals on “Genesis” 
- Mathieu Pascal (Gorod) - lead guitars on “…But Alive” 
- Antoine Marais - lead guitars on “…But Alive

photo de Tookie
le 07/12/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Eths - III

Évènements

(HED)PE + CONVEYER + DOUBLE EXPERIENCE au Ferrailleur à Nantes le 25 janvier 2017THE FACELESS à Paris, Bordeaux et Lyon les 10, 11 et 14 février 2018