S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Zaiph - "New Era"

Zaiph - "New Era"
chronique Zaiph - New Era
6/10 0

Acheter Zaiph New Era sur Amazon

CD album CD album (45:53)

 

Style musical : 

New Age Prog / Thrash

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

01. Tomorrow's Promises
02. Mental Equinoxis
03. Wild Beauty
04. Blow!!!
05. Don't Live a lie
06. Gates
07. Song of the Mountain
08. In The End
09. The Devil's Swing
10. The Butterflies Carrousel
11. Seconds ( Part ll )
12. Conscious Minds
13. 13 Lunas

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Plaza San Francisco

groupe Zaiph
Zaiph

Chroniques :

New Era (2017)
Dans le même style :
Voivod - Target Earth

Tu me recopieras 100 fois:

« Ce n’est pas parce que Dan Swanö mixe et recommande un album que tu vas kiffer.

Ce n’est pas parce que Dan Swanö mixe et recommande un album que tu vas kiffer.

Ce n’est pas parce que ... »

 

… Surtout que tu le sais bien que le Danny, il a des attirances qui te laissent de marbre. Tu aimes Godsend peut-être? Et Unicorn? Et Nightingale? Alors arrête de te laisser aveugler par les Edge of Sanity, Bloodbath, Diabolical Masquerade, Infestdead et autres Witherscape qui cachent la forêt!

 

… Mais euuuuuuuh!

 

OK ok, promis je le refera p’us M’dame! Mais j’avoue que c’est plus fort que moi. Quand Monsieur Unisound / Edge of Sanity parle, mon esprit critique part en vacances. D’autant plus quand il y met de telles formes: pour louer les mérites de Zaiph – dont il a mixé et masterisé le 3e album, New Era – il a bien mis en avant l’arc en ciel stylistique du groupe, une singularité issue de ses racines argentines… Et puis merde: « Awesome metal with a twist from Argentina! », moi ça m’a direct’ fait baver sur mon T-Shirt “Fusion is da law”!

 

Vous l’aurez compris à ce début de chronique ne débordant pas d’un enthousiasme fou: pas de Tango Thrash à l’horizon. Pourtant la description que le groupe lui-même livre de sa musique pour décrire l’orientation suivie sur cette nouvelle livraison (« Thrash Metal with influences of jazz, Latin American Music and Electronic Sounds ») pouvait laisser un peu d’espoir au fan de Metal coquin mais costaud. Le problème – pour celui qui vous parle du moins – c’est qu’en dehors d’un peu de Heavy Thrash à la papa (façon Flotsam And Jetsam dernière mouture) et d’un zest de Prong émoussé (sur le sympthique « Mental Equinoxis »), Zaiph propose surtout une sorte de Prog/Rock zen, mou, flirtant même avec le Hippie New Age parfois. Sur « Wild Beauty » par exemple, on nage en plein Sieste Metal ouaté. Et à moins d’apprécier les aventures anesthésiantes à la Wildhoney (Tiamat), vous risquez de ne pas triper. Sur « Song of the Mountain » encore, le côté « petit zoziaux et ruisseau qué s’appelorio Quézac », avec chant féminin, gratte acoustique et percus reposantes, ça passe. Du moins comme le Ghost de Devin Townsend. Par contre ça tourne à la gélatine rosâtre sur « In The End », puis « Seconds (Part II) » – que votre kiné vous recommandera néanmoins sûrement. Sur « The Devil’s Swing », l’intro Blues molle prend vite des chemins doomeux gavants. Et une reprise en main énergique aux deux tiers ne suffit malheureusement pas à éviter un final plein de brumes opiacées lénifiantes.

 

M’enfin si l’opus nous emmène bien trop souvent dans les bras de Morphée, on ne le vouera pas non plus aux gémonies. C’est qu’outre les chouettes Prongueries ci-avant évoquées, le groupe réussit à placer quelques douceurs susceptibles de nous amadouer. En jouant par exemple la carte « SF / fumette » sur « Don’t Live a Lie » – qui nous rappelle autant Menace que Voivod. Ou en devenant plus punchy le temps d’un « Gates » au Cold Metal somme toute agréable. Mais c’est vrai qu’on reste quand même sur une impression mitigée, ce Metal métis qu’on attendait osé, puissant et sexy s’avérant en fait assez tiède et inodore. Ceci à l’image de la guitare lead qui ne parle jamais bien fort, jamais bien longtemps, sans aucune fioriture aucune, comme si elle soignait sa timidité derrière un rideau de vapeurs mollement euphorisantes.

 

Du coup, on serait mauvaise langue, on se mettrait presque à trouver une nouvelle interprétation pour le titre de ce 3e album (un nouvel Era? Vous voulez dire… Comme ça?). Heureusement, ce n'est pas notre genre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: un groupe de Metal argentin qui s’ouvre de plus en plus vers le Thrash et va se faire mixer / masteriser chez Dan Swanö, ceci tout en incorporant des influences « locales », ‘y a moyen que ça nous fasse pétiller dur les prunelles! Tango & Pogo amigo! Malheureusement Zaiph – puisque c’est de lui qu’on cause – tient trop à ses mollassoneries Prog et à ses siestes New Age pour que la sauce prenne vraiment. Too bad camarade…

photo de Cglaume
le 04/09/2017

Commentaires

Xuaterc

Xuaterc le 04/09/2017 à 12:20:58

Mon préféré chez Danny, c'est Karaboudjan... C'est grave docteur?

cglaume

cglaume le 04/09/2017 à 13:45:56

'm'aurait étonné tiens.... ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Collapse - The sleep in me

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017