Zozobra - Birds of prey

Chronique CD album (30:01)

chronique Zozobra - Birds of prey

C’est pas tout d’avoir une des plus grosses voix du circuit post-hardcore américain (quasi égalité avec Sean Ingram et Tim Singer), de jouer dans d’énormes groupes comme Cave In ou Old Man Gloom ou même de se payer des featuring de porc, le petit Caleb Scofield, lui, veut écrire ses propres chansons. Mais si ce petit gars est doué, il manque cruellement d’imagination en créant son groupe à lui : Zozobra. Il commence en effet par piquer l’identité de son autre groupe, Old Man Gloom (Zozobra signifie quasi-littéralement Old Man Gloom et le troisième album de ces derniers s’intitule lui-même Zozobra). D’Old Man Gloom, il réquisitionne aussi le batteur et la majeure partie de son orientation musicale. Il passe ensuie à Cave In et pioche allègrement dans les riffs des vieux albums ainsi que dans la banque de samples et d’effets de son copain Steve Brodsky… Il va même jusqu’à lui piquer son chant clair, le con. … Le résultat de tout ça s’appelle Harmonic Tremors, c’est sorti en 2007, c’est chroniqué par et finalement, ça swinguait plutôt pas mal pour une resucée. Carrément bien même. Et voilà qu’à peine un an plus tard nous débarque la suite, Birds of Prey. Légèrement décevant. Je m’explique : là où le premier album de Zozobra nous étonnait malgré son manque flagrant d’originalité, le second finit par nous ennuyer à force de ne pas vouloir faire l’effort de tout simplement évoluer. On peut même dire qu’il y a régression. En effet, dès les premières écoutes du disque, on note un net durcissement du propos, bien plus lourd et sauvage qu’avant… Un peu comme si Scofield tentait de ramer à contre courant par rapport à ses autres goupes et par rapport aux autres groupes des membres de ses autres groupes et par rapport à quasiment toute la scène finalement. Ce faisant, Scofield opère un plus grand rapprochement encore avec les premiers Cave In et les dernières compos bourrines d’Old Man Gloom (On croirait In jet Streams et Treacherous littéralement tirées des bandes de Christmas). Les compos s’enlisent quasiment toutes dans un enchaînement de riffs du type rouleau compresseur. Les rares fois où Scofield se décide à repousser la chansonnette sont généralement noyées dans un tourbillon de distorsion, voire carrément doublées par la grosse voix hurlée du jeune homme. Et si les riffs sont efficaces, ils manquent pour beaucoup des mélodies géniales qui ont fait des autres projets de Scofield des tueries définitives. Même les solos sont moyens. Après, ne noircissons pas trop le tableau. Caleb Scofield n’est certes pas un génie, mais il veut bien faire et on sent qu’il croit vraiment dur comme fer à ce qu’il joue. Birds of Prey n’est pas un mauvais album et il comporte son lot de trucs intéressants. Les riffs sont monstrueux et bien rock n’roll ; d’ailleurs la violence tellurique du son mijoté par le sieur Aaron Harris (marteleur de fûts chez Isis) les met d’autant plus en valeur. A noter aussi que ce dernier a pris la place de Santos Montano d’Old Man Gloom derrière les fûs… Et on gagne au change ! Mais plus important encore, les compos sont portées par un enthousiasme qui arrive jusqu’à nous à travers les haut parleurs. Plus on se concentre, plus on discerne de très bon arrangements et de très chouettes mélodies malheureusement noyés dans le mix surbourrin d’Harris. La musique de Zozobra doit être jouissive à jouer, alors elle se doit d’être jouissive à écouter… C’est un peu paradoxal mais c’est ça. La chose devient même évidente à l’écoute de Heavy with shadow ou encore Shark that circle, véritables tubes à la hauteur des standards des grands frères et finalement assez originaux de par leur coté limite pop (joué à la scie sauteuse et marteau piquer)… De la musique de garagiste émotif en somme.

photo de Swarm
le 15/01/2009

5 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 15/01/2009 à 09:32:12

j'ai vraiment bien aimé ce disque, sans prétentions, mais vraiment agréable à écouter. Et encore meilleur que le premier je dirais !

Sam

Sam le 15/01/2009 à 09:43:45

pareil pour moi, le premier montrait quelques maladresses, alors qu'ici ça swing sévère! Et le son est fichtre bon.

(((viking jazz)))

(((viking jazz))) le 15/01/2009 à 11:47:58

je prends moins de plaisir a écouter OMG que Zozobra pour ma part, je suis d'accord avec Pidji c'est sans prétentions et c'est ce qui est agréable car je ne trouve pas que cela manque tant que ca d'originalité... quand on a envie d'écouter ce style ca correspond parfaitement a nos attentes..
et puis ca reste 100x meilleur que la plupart des groupes du genre rien que pour sa voix gueulée et son gros son de porc, donc...

Swarm

Swarm le 15/01/2009 à 12:27:32

Ouuh! C'est qu'on est pas d'accord avec moi !?!? Bah, c'est vrai qu'il est vraiment plaisant à écouter mais bon, j'y trouve pas le génie que l'on serait en droit d'attendre vu les lascars aux commandes (et vu le nom du groupe aussi mais ça...). Et quand je parle d'originalité, c'est par rapport aux autres projets du garçon; pris tout seul, Zozobra ne manque pas de chien, je suis totalement d'accord. Je préfère le premier, nah (sauf pour le titre "sharks that circle", mortel).

frolll

frolll le 20/01/2011 à 02:53:35

Putain de son de malade, ça dérouille bien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021