Brutal Assault 2019 : le guide du routard

Brutal Assault 2019 : le guide du routard  (dossier)
 

 

Nous y voilà, à l'aube de mes trente ans, je me dis qu'il est enfin temps de faire des trucs qui me font rêver depuis mon adolescence (pas totalement perdue). Faire un festival en-dehors des frontières hexagonales par exemple. Parce que bon, le Hellfest, c'est bien et même si ça a été très intéressant de le voir évoluer à différents stades – de l'édition chaotique de 2007 à la machine bien rodée à l'huile américaine d'aujourd'hui, il y a quand même une sacrée marche – j'en ai quand même un peu ma claque. L'année dernière me l'avait bien fait ressentir et il demeure fort probable que l'édition 2019 qui s'approche à grands pas au moment où j'écris ces lignes, ne remette pas en question ce malaise. L'évolution de cette machinerie amène sur des terrains qui ne me correspondent plus vraiment, que ce soit d'ordre d'image, de bling-bling, de public ou d'ambiance globale. Sans compter la sensation tenace d'en avoir finalement fait le tour, tel une relation amoureuse profondément routinière en bout de course. Mais bon, parfois, au lieu de râler et ouiouiner à tout va – c'était mieux avant, toussa, toussa – il vaut mieux accepter la situation et prendre le taureau par les cornes.

 

C'est ainsi : une semaine de vacances en août qui n'en seront pas vraiment, on prend son petit sac, sa tente, son duvet, ses lingettes bébé et on va voir ce qu'il se passe ailleurs. Direction, République Tchèque pour le Brutal Assault. Un festival de moyenne capacité au nom louangé de beaucoup, offrant son petit cadre particulier puisque basé dans une forteresse militaire, histoire de s'octroyer des petites pauses d'évasion touristique entre deux concerts, la bière (pas chère) à la main. Et surtout, maintenant qu'elle a été intégralement dévoilée, une putain d'affiche pour cette édition 2019 ! Certes, moins de gros noms aguicheurs et pailletés qui attirent les papas et mamans nostalgiques de leurs jeunes années rebelles comme à Clisson, mais énormément de bonnes choses à des échelles de popularité moyenne. Tant dans les valeurs sûres qui font toujours plaisir à (re)voir, que des choses plus rares et/ou exotiques que l'on n'aura pas forcément la chance de retrouver de sitôt. Et ce, pas forcément que dans des registres de grosses brutasses comme le nom du festival le laisse présager, ce dernier s'ouvrant peu à peu à des choses plus doucerettes mais toujours avec bon goût.

 

Ce petit guide va souligner une chose : bien qu'il soit juste révélateur de mes (mauvais) goûts personnels et assumés, il va y avoir comme un hic en août prochain... Il va falloir faire des choix déchirants sur qui voir et qui faire l'impasse tellement il y a de trucs alléchants. Et encore, je n'ai pas tout mis ! Valeurs sûres, parfois déjà vues mais que l'on retrouve avec grand plaisir, découvertes sur les planches d'un groupe ayant ravi les oreilles sur disques ou cas totalement inconnus au bataillon qui dégagent néanmoins comme une aura intéressante... Bref, à tous les niveaux, il y aura de quoi faire au Brutal Assault 2019. Trop à faire pour une seule personne. Mais bon, vaut mieux trop que pas assez comme on dit !

brutal assault 2019 : le guide du routard !

photo de Margoth
le 02/07/2019
####COMPTEUR_VISITES####

7 COMMENTAIRES

Seisachtheion

Seisachtheion le 02/07/2019 à 07:54:13

Eh ben Margoth ! Quel boulot ! Remarquable !
Bravo à toi !
La fan de Benighted que tu es devrait bien se régaler aussi avec Cytotoxin. Si le Death Tech ne te rebute pas trop, les Bordelais de Gorod vont te mettre une chtite claque.
Et si tu as un (inévitable) coup de fatigue, Cult of Luna ou Saor t'iront parfaitement... Un coup de chaud ? Les Norvégiens de Nordjevel ou de Taake te rafraichiront aussitôt (mais c'est krès krès Black)...
Enfin, jette donc un ptit coup d'oreille aux Français de Déluge et surtout aux Lithuaniens d'Au-Dessus...
... Juste comme ça, au cas où !!! ;)

Margoth

Margoth le 02/07/2019 à 14:21:52

Hahaha, j'avoue que je n'ai pas tout cité non plus en terme de curiosités de groupes que je connais de nom sans avoir trop creusé le sujet, Taake que tu cites notamment. Au final, je ne sais pas trop ce que je verrai mais entre cette affiche vraiment folle et le cadre particulier qui se doit d'être un minimum visité quand même, je pense que ce petit séjour en République Tchèque risque d'être bien chargé ;)

Xuaterc

Xuaterc le 02/07/2019 à 16:14:18

Quel taff, bravo Margoth. Amuse-toi bien à Jarom?? et ses litres de bière!

cglaume

cglaume le 02/07/2019 à 22:21:37

Rhaaaaa ce dossier donne envie !!

Margoth

Margoth le 03/07/2019 à 07:01:00

Allez, dans quelques années, on pourra peut-être songer se faire quelques apéros CoreAndCo dans les catacombes de la forteresse au lieu de la piscine et fontaine qui pue du VIP du Hellfest ? :P

Seisachtheion

Seisachtheion le 04/07/2019 à 17:29:46

VIP du Hellfest ?
Je sais pô c koi !
;)

Vincent Bouvier

Vincent Bouvier le 05/07/2019 à 13:35:53

Le Hellfest?
C'est quoi?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019