TOP albums 2018 metal, hardcore, rock et leurs dérives

TOP albums 2018 metal, hardcore, rock et leurs dérives  (dossier)
 

 

C'est le marronnier de toutes les rédactions du monde : en décembre et janvier c'est la saison des TOPS et des FLOPS !
COREandCO ne joue pas les trublions et suit le mouvement après une année 2018 très riche.

 

On ne va pas rentrer dans de longs discours, ni vous faire le bilan d'une année bien trop récente pour que vous l'ayez oubliée...mais nous vous rappelons que ce TOP est le fruit d'une mixture algébrique logique dont seule la rédac' a le secret. Injustice, incompréhension et incohérence sont au rendez-vous !


Ces listes de nos meilleurs souvenirs musicaux de l'an passé témoignent aussi de l’éclectisme d'une team hétéroclite. Pour faire simple : si la quinzaine de rédacteurs devait s'unir pour faire une playlist de soirée, le brainstorming finirait en battle royale sanglante.


Mais ces TOPS sont aussi l'occasion de retrouver (ou découvrir avec quelques petits mois de retard) des albums qui nous accompagneront au-delà de l'année écoulée...

 

Bonne lecture !

 

 

 


 

#30 : Nine inch nails - Dead witch

Nine inch nails Dead witchDans cette dernière partie de la trilogie Not The Actual Events, Nine inch nails s'en sort bien et on retrouve un Trent Reznor plus inspiré, moins frileux de sortir de sa zone de confort, avec une recherche de sons bien fouillée.
 

#29 : Atavisma - the chthonic rituals

atavisma - the chthonic ritualsLe premier album des français de Atavisma, qui nous propose un death/doom sombre et puissant, est une réussite !
 

#28 : The Body - I Have Fought Against It, But I Can’t Any Longer

The Body - I Have Fought Against It, But I Can’t Any Longer.Le style musique des gros lourdeaux nerveux névrosés sur ce I Have Fought Against It, But I Can’t Any Longer peut largement en remontrer à certains avec ses grosses percussions, qui sont le squelette d'une machinerie fantôme où les saturation des cordes ne sont là qu'en guise d'habillage percé par le chant resplendissant ; ou par des hurlements telluriques suintant à travers ce cadavre de brouillard noise-indus.
 

#27 : Just Before Dawn - Tides Of Blood

Just Before Dawn - Tides Of BloodNième regroupement de mercenaires européens formés à la Old Skvll Death Metal Academy, Just Before Dawn a profité de 2018 pour re-débarquer en Normandie avec le gras et la puissance de feu qui sied à ce genre d'exercice. Un plaisir simple, mais un plaisir fort !
 

#26 : Black Rainbows - Pandaemonium

Black Rainbows - PandaemoniumPlutôt productifs, les Italiens de Black Rainbows ont encore marqué cette année de leur talent ! Pandaemonium n'est pas une révolution musicale, mais il est une suite de tubes stoner comme on en fait peu. Un futur classique du groupe, assurément. 
 

#25 : In The Woods... - Cease The Day

In The Woods... - Cease The Day

A la fois fragile et déterminé, In The Woods..., malgré les épreuves, continue de déverser son Metal chargé de spleen, avec une classe et une maîtrise folle, dignes des grands du Prog des années 70s. Le mariage entre raffinement britannique et talent de composition norvégien n'a jamais été aussi pertinent et abouti.

 

#24 : Not Scientists - Golden staples

Not Scientists - Golden staplesDes darons du punk-rock français qui osent se réinventer sans se révolutionner, tout en offrant un contenu aussi varié et réfléchi que défoulant ! Ce Not Scientists 2018 est un excellent cru !
 

#23 : Madder Mortem - Marrow

Madder Mortem - MarrowCe n'est pas Marrow qui viendra briser le sans-faute que constitue la discographie de Madder Mortem. Peut-être l'album ne s'aventure-t-il pas, cette fois, au sein de nouveaux territoires, mais il livre une fabuleuse synthèse de ce que le groupe, plus que jamais au sommet de son art, nous a offert jusqu'à aujourd'hui.
 

#22 : Gouge Away - Burnt Sugar

Gouge Away - Burnt SugarSur Burnt Sugar, Gouge Away livre un mélange de "Rock'in core" abrasif et détonant, de Hardcore et de Punk dont le moins que l'on puisse dire est qu'il fout le feu !
 

#21 : Cult leader - A patient man

cult leader – A patient manRageur, violent, chaotique : ce Cult Leader n'est pas aussi simple à appréhender que peuvent le suggérer ces qualificatifs pourtant justes...parce qu'il est aussi contemplatif. On sort aussi secoué que touché et ému par ce mix parfaitement équilibré de temps forts et de temps calmes. Une réussite, encore, d'un groupe devenu incontournable sur la scène des musiques énervées.
 

#20 : Turbonegro - RockNRoll Machine

Turbonegro - RockNRoll MachinePour son dixième skeud, Turbonegro décide d'appuyer sur le frein et de s'abandonner à l'insouciance et au fun du Hard Rock made in 80s. Cela en aura surpris forcément plus d'un, mais l'efficacité et l'accroche déployées par le groupe aura vite gommé les moues même sur les bouches les plus circonspectes.
 

#19 : High On Fire - Electric Messiah

High On Fire - Electric MessiahQui l'eût cru ? Qui aurait cru retrouver High on Fire à ce niveau ? Pas que le groupe nous ait déjà fortement déçus, mais il semblait sur une pente descendante, ne nous enthousiasmant plus que moyennement : une petit routine musicale s'était installée. Débarque alors Electric Messiah dont la lourdeur étourdissante nous a pris par surprise. Dans le TOP 3 de l'année pour de nombreux auditeurs / fans du groupe, il a largement sa place dans le TOP20 de la team.
 

#18 : Idles - Joy is an act of resistance

idles - joy is an act of resistanceIl fait l'unanimité pour ceux qui ont posé une oreille dessus, il a mis une claque à ceux qui l'ont écouté en live : Ce Joy is an act of resistance a eu les louanges de toute la presse spécialisée... et généraliste ! La personnalité singulière des punks anglais, déjà sensible sur leur album précédent, leur a offert une visibilité bien méritée ! Cet album est un excellent album dont on ne s'est pas lassé en 2018.
 

#17 : Ghost - Prequelle

Ghost - PrequelleLa capacité de Ghost à se renouveler est encore bluffante sur ce Prequelle explorant une autre facette musicale de ce projet qui scinde toujours en deux la communauté "metal" (au sens large). Ce disque ne déroge pas à la règle, mais il a marqué - positivement - la team puisqu'il déboule à la 16ème place de notre TOP général.
 

#16 : Tropical fuck storm - A laughing death in meatspace

Tropical fuck storm - a laughing death in meatspaceParce que ce disque est tout ce que le Rock devrait être, toujours: chaud, vibrant, baveux, fêlé, excessif, passionné, passionnant, flippant et marrant en même temps.
 

#15 : Touché Amoré - 10 Years / 1000 Shows - Live at the Regent Theater

touché amoré - 10 Years / 1000 Shows - Live at the Regent TheaterTouché Amoré ne sort déjà pas des albums studio comme les autres...alors pour un live, on se prend un énorme shoot émotif ! Humain, génial, magnifiquement en place, le groupe se distingue encore un peu plus de la masse d'une scène emo/screamo dont il est un évident leader.
 

#14 : Cortez - No more conqueror

cortez No more conquerorChoisir de se faire engueuler pendant 51 minutes peut paraître surprenant, mais c'est ce qui se passe lorsqu'on lance ce disque d'une agressivité que l'on peine à qualifier. Un album qui devrait remplacer prochainement les défibrillateurs dans les services d'urgences.
 

#13 : Sulgdge - Esoteric Malacology

slugdge Esoteric MalacologyAlors celui-là on ne l'avait pas vu venir ! Et pourtant, avec Esoteric Malacology, Slugdge a sorti un monument de Death Metal à la fois surpuissant, hyper mélodique, conquérant, fier et délicat. Une merveille, rien de moins.
 

#12 : Manes - Slow Motion Death Sequence

manes - Slow Motion Death Sequence

Manes a quasiment définitivement quitté les rivages du Metal, et du Metal Extreme, mais le groupe de Trondheim n'en reste pas moins capable de pondre des petits bijoux, dont ce Slow Motion Death Sequence, complètement à contre-courant, arrivant à trouver un équilibre parfait entre expérimentations et musicalité.

 
 

#11 : Ken Mode - Loved

Ken Mode - lovedAprès un Success moyennement emballant, nous n'attendions pas grand chose de Loved...qui a scindé la rédaction en deux. Mais les résultats sont là : le groupe est aux portes du TOP10 avec un album qui fait du bien. On retrouve ce que les Canadiens savent faire de mieux : du noise bien vénère et un peu pas comme tout le monde. Ça fait plaisir !
 

#10 : Planet B - Planet B

Planet B - Planet BAssociation de deux malfaiteurs bien connus, en particulier du Hardcore, Planet B est une leçon de Hip-hop / Punk / Electro, très inspiré par les Beastie Boys. De "grands coups de lattes dans les côtes et d'uppercuts au foie" pour un disque qui ne pose aucune limite stylistique.

 

#9 : Turnstile - Time and space

turnstile Time and spaceChez Turnstile, on ne fait rien comme tout le monde. Ni punk, ni hardcore, mais quand même les deux : on ne sait jamais dans quelle case les ranger soigneusement...ET TANT MIEUX ! Après un premier album encensé par le public et la critique, on pouvait craindre une redite ou pire, un manque d'inspiration. Mais le groupe s'affirme encore un peu plus et a défendu à la perfection sa galette durant des concerts qui ont régalé l'assemblée. Time and space est incontournable cette année...pour peu que l'on aime l'inattendu.
 

#8 : Cassus - Separation Anxiety

Cassus - Separation AnxietySur le fond comme sur la forme, Cassus nous flatte une fois de plus la tripaille de son Emo-violence subversif, et dont la fraîcheur n’a d’égal que sa dimension cathartique. Si tu es amateur du style, Separation Anxiety peut d’ores et déjà avoir une place de choix dans ta discothèque et faire partie de tes albums Over the Top pour 2018.
 

#7 : Gorod - Æthra

gorod ÆthraPan dans la lune ! Légèrement plus Prog que les albums précédents, Æthra n'en fait pas moins mouche, et se place carrément comme un solide candidat au titre de meilleur album de la discographie de Gorod 
 

#6 : The Crown - Cobra Speed Venom

The Crown - Cobra Speed Venom

Enfant, The Crown est tombé dans la marmite du Swedeath et n'a pas besoin de potion magique pour foutre une branlée aux autres groupes du genre. Bandant de bout en bout, Cobra Speed Venom assoit la suprématie du groupe. Metal Up Your Ass!

 

#5 : Hangman's Chair - Banlieue Triste

Hangman's Chair - Banlieue TristeOn vous avait pourtant proposé une chronique mitigée de ce nouvel album de Hangman's Chair. Mais il faut bien l'avouer : sur le long terme, ce disque est juste énorme. Les mélodies sont prenantes, l'ambiance globale est moins doom qu'auparavant mais toujours aussi sombre. Un régal et donc un must-have de cette année 2018.
 


#3 : LLNN - Deads

LLNN - deadsAprès un sympathique Loss, nous ne pensions pas retrouver LLNN à un tel niveau. Mais gonflées par une prod' extraordinaire de froideur, de clarté et de puissance, les compos écrasantes des Danois nous ont mis dans tous nos états. Ce Deads est un indispensable de l'année 2018, à écouter le casque vissé aux oreilles ou le volume bien poussé afin de pleinement l'apprécier.
 

#2 : Birds in row - We already lost the world

Birds in row - We already lost the worldQuelle année pour le trio de Laval ! Une tournée avec Converge et Neurosis, des concerts à gogo, et surtout un album magnifique. Sans se renouveler mais sans se répéter non plus, les mayennais régalent avec leur punk/scream/hardcore pour fragile dont la rédac' s'est entichée en...2010 ! C'est toujours la même passion, la même sincérité qui anime BIR et ce n'est pas avec un album d'une telle qualité que nous nous en lasserons...  
 

#1 : Daughters - You won't get what you want

Daughters - You won't get what you wantCette année, Noël est tombé en octobre ! Après de longues années d'attente, Daughters est sorti de son silence pour un disque surprenant, inattendu et dans la continuité d'un Daughters déjà singulier en 2010. Porté par une ambiance lourde, irrespirable, noisy-indus-bruitiste ainsi que des tubes comme l'énorme "The reason they hate me", cet album se redécouvre à chaque écoute. 
 

 

La suite :

Les TOPs et FLOPs 2018 individuels de la rédaction, première partie

Les TOPs et FLOPs 2018 individuels de la rédaction, seconde partie

 

photo de Pidji
le 24/01/2019

8 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 24/01/2019 à 09:19:20

Encore un top bien éclectique !

el gep

el gep le 24/01/2019 à 10:00:49

Ouééé! Mais toujours pas le nouvel album de Tool dans le top, je suis déçu.

cglaume

cglaume le 24/01/2019 à 10:58:37

Ça manque de Nawak ! :P

sepulturastaman

sepulturastaman le 24/01/2019 à 14:04:18

Z'avez des versions sans batterie de l'Hangman's Chair ???

park

park le 26/01/2019 à 05:36:55

Ah, voici LE(S) Top(s) que j'attendai(ent)s !
Bon à première vue, j'ai rien loupé. Selon mes critères.
C'est moi ou ce cru 2018 n'était pas exceptionnel ? Rien de bouleversant quoi.

park

park le 26/01/2019 à 05:47:00

Peut-être aussi que je glisse tout doucement vers le syndrome du vieux con.
Une hypothèse à étudier, haha !

cglaume

cglaume le 26/01/2019 à 10:16:46

Petite année pour le Nawak, c'est vrai (c'était pas la question ?) :D

park

park le 28/01/2019 à 05:33:46

Bien évidemment ! ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019