TOP albums 2019 metal, hardcore, rock et leurs dérives - Les TOPs et FLOPs 2019 individuels de la rédaction, première partie

TOP albums 2019 metal, hardcore, rock et leurs dérives Les TOPs et FLOPs 2019 individuels de la rédaction, première partie (dossier)
 

 

8oris - Cglaume - Crom-Cruach - El Gep
Eric D-Toorop - Freaks - Geoffrey Fatbastard - Margoth

# 8oris

TOP 10

  1. Cattle Decapitation - Death Atlas
    AtavismaLes monstres du Death-Grind redistribue les cartes avec un album d'une intensité rarement égalée sans faux-pas sans faux-semblants porté par un Travis Ryan au sommet de son art vocal et un Josh Elmore qui se fait  plus accessible, plus épique, plus mesuré mais sans jamais perdre de sa verve guistaristique.
  2. Storm of sedition - Howl of dynamite
    storm of seditionUn mélange savant de Death, de Black et du Punk où chacun des titres se ramasse en pleine tronche comme une bonne grosse gifle bien sèche et efficace. Le message est fort, clair, intense et parfaitement porté par la musique.
  3. Crach contact - La meute
    crash contactLa grosse surprise de l'année avec un petit groupe qui ne paie pas de mines mais qui fait l'effet d'une bombe. Bonne grosse fusion rap-metal avec des textes en français. Efficace, fédérateur, taillé pour le live, à surveiller de près.
  4. Killswitch engage - Atonement
  5. Fange - Punir
  6. Cohaagen - Hacking time
  7. Forge - The weight of us
  8. Pamplemousse - High strung
  9. Step in fluid - Back in business
  10. Misery index - Rituals of power

 

FLOPS

  1. Tool - Fear inoculum : une longue introduction qui ne part jamais, un groupe adulé sans qu'on sache vraiment pourquoi à l'écoute de cet album plein de lourdeur de composition. Et le mixage, comme le temps n'arrange rien à l'affaire.
  2. Schrodinger - Santa Sierra : gros teaser, gros espoir et finalement un énième album de fusion simili-nawak trop empreinte de ses prédécesseurs. Parfois, l'originalité n'a rien de neuf, en voilà un exemple.
  3. Grant The Sun - Sylvain : du rêve sur le papier, un cauchemar dans le boitier. Boiteux, inabouti, ininspiré... Le groupe avait pourtant commencé sa carrière avec des choses très intéressantes.

 


 

# Cglaume

TOP (plus de)10

  1. Dirty Shirt - Letchology
    dirty shirtAprès "Freak Show", on s'était dit que ce serait sacrément dur de faire mieux. Puis après "Dirtylicious", on était sûr qu'ils avaient atteint leur very max. ... Et tu le crois ça, Dirty Shirt a sorti un "Letchology" encore meilleur !
  2. Step in fluid - Back in Business
    step in fluid"One Step Beyond" nous avait déjà soufflé et complètement séduit.
    Mais avec "Back in Business", le niveau de groove et de funkyness atteint des sommets d'érotisme funky!
  3. Ze Gran Zeft - Gorilla Death Club
    ze grand zeftSi les guitare doivent un jour retrouver leur place dans la playlist des plus grands DJ, ce sera certainement grâce à ce sommet de Fusion Rap / Club Metal.
  4. Leprous - Pitfalls
    leprousPlus délicat et sensible que jamais, je m'étais apprêté à tomber sur ce nouveau Leprous à bras raccourcis. Jusqu'à ce que mes yeux et oreilles voient la lumière...
  5. Schrodinger - Santa Sierra
  6. Devin Townsend - Empath
  7. Disillusion - The liberation
  8. VltimasSomething Wicked Marches In
  9. Arka'n - Zã Keli
  10. De staat - Bubble Gum
  11. Trapped In Freedom - Welsh ma gueule
  12. Sentient Horror - Morbid Realms
  13. Carcariass - Planet Chaos
  14. Moon Tooth - Crux

 

 

FLOPS

  1. Howling Sycamore - Seven Pathways To Annihilation : Autant le Metal extrême sombre et progressif du précédent album nous avait positivement impressionnés, autant les pleurnicheries à poils mouillés de "Seven Pathways To Annihilation" nous plombent le moral et nous les brisent menu
  2. Sacred Reich - Awakening : ... Toute cette attente pour ce pétard mouillé !
  3. Moron Police - A Boat on the Sea : Sur son 3e album le groupe prend un net virage Pop rose-bonbon qui donne l’impression que la direction artistique a été déléguée au staff de Disney. Snif...

 


 

# Crom-Cruach

TOP 9

  1. Agnosy - When Daylight Reveals the Torture
    agnosy Ce troisième Agnosy est comme notre monde : sombre et sans pitié. Le Crust Metal moderne à son plus haut niveau.
  2. Manegarm - Fornaldarsagor
    manegarm Les chef de guerre du Viking Metal au sommet de leur art : épique, mélodique et féroce
  3. Memoriam - Requiem for Mankind
    memoriam Les Rosbifs sont encore loin de l'EPAD et livrent leur meilleure sortie à ce jour.
    Oldschool babyyyyy !
  4. Martyrdöd - Hexhammaren
  5. Kampfar - Ofidians Manifest
  6. Entombed AD - Bowels of earth
  7. Wolfbrigade - The Enemy : Reality
  8. Trisgoi - Abandon All Faith
  9. Gatecreeper - Deserted
     

 

FLOPS

  1. Amon amarth - Berserker : A bord de leurs drakkar gonflable, les Suédois animeront bientôt les spectacles ridicules du Puy du Fou devant une foule de crétins. Si ce n'est pas déjà plus ou moins le cas.
  2. Entrails - Rise Of The Reaper : La honte du swedeath : con comme un paquet de nouilles.
  3. Rammstein - s/t : Malgré un single terrassant, la grosse machine allemande coule une bielle par excès de glucose.

 

Meilleur concert : GRAI au Brin de Zinc (73)

 


 

# El Gep

TOP 3

  1. Pauwels - Poena Cullei
    pauwels Poena Cullei Il paraît que le Rock est mort. Mais bien-sûr, mais oui ! Oui, oui !
  2. Tropical Fuck Storm - Braindrops
    tropical f*** storm Oh moi aussi je préfère l'album précédent. Mais ils ont quand-même trop la classe. J'espère pouvoir les voir en live, ça a l'air d'être quelque chose.
  3. Melvins / Flipper - Split/Collab
    melvins flipper Parce que c'est bien beau de sortir des tas de trucs quitte à tomber dans le banal, le tout c'est de se réveiller à temps pour flipper un bon coup et se remettre à courir nu dans la rue en cherchant les hélicos. Ils sont après toi, ils t'en veulent ! Ils vont te mitrailler ! Ils sont là !
 

 

Meilleurs concerts (sans ordre de préférence) :

PAUWELS @ Le Domaine – Altkirch
KHÖBALT @ Catering Café – Héricourt
JON SPENCER AND THE HITMAKERS @ La Rodia – Besançon
JODIE FASTER @ Fluff Festival, République Tchèque
ENTRAILS MASSACRE @Fluff Festival, République Tchèque

 


 

# Eric D-Toorop

TOP 10

  1. The Young gods – Data Mirage Tangram
    young godsIncroyable album d'un richesse infinie, DMT nous joue le coup de l'album à tiroirs, comme en son temps un certain Aenima … Serait-ce le retour aux affaires de Cesare Pizzi, mais le traitement electro prend des allures libérées, profondes, uniques.
    La Claque.

     

  2. La Jungle – Past/Middle Age/Future
    la jungle 2019 aura démontré à tous que le duo montois est bel et bien le plus fort dans son domaine. Détenteurs d'un canevas Trance Rock, hors du commun qui prend une dimension quasi chamanique sur scène. Imparable.
     
  3. The Mars ModelFrancoBelga
    the mars modelOuep c'est un ep,... ouep, ils sont de mon coin... Mais au delà de ça, The Mars Model déboule à 100 à l'heure avec une putain de carte de visite qui renvoie à l'énorme Absolute Dissent de Killing Joke avec tout dedans, un chanteur charismatique, des riffs incisifs, un clavier lunaire et une session rythmique qui manie le plomb et le groove à merveille. À découvrir de toute urgence.
     
  4. VenturaAd Matres
  5. This will destroy youClear
  6. MalentenduAu pays de nulle part
  7. Drei Affen - Seguimos Ciegxs
  8. Welldone Dumboyz – Tombé dans l'escalier
  9. MXDEndurance
  10. L'argousierLe vent sous les pieds

 

FLOPS

  1. SwansLeaving Meaning : L'impression persistente d'un faux Best of avec tout le meilleur de Swans, non abouti.
  2. Patton - VanierCorpse flower : Très prometteur, bien produit avec beaucoup de classe. Et 3 semaines plus tard, un nuage de foutage de gueule sur la moitié des titres. Album à humeurs variables.
  3. Soja TrianiNouvelles : Ah le blaze ! L'invitation à l'électro cheap sur fond de chant blasé... et tout sonne faux, archi faux.
  4. MotörheadBomber (réédition) : dégueulasse de faire du fric comme ça sur le dos de Tonton Lemmy. Le jouet (Cockpit de la pochette) casse vite, les démos cassent pas des briques.
  5. Rammsteins/t : Définitivement un groupe de live. Ennui persistent en studio ?

 


 

# Freaks

TOP 10

  1. Drei AffenRSeguimos Ciegxs
    drei affenUne arme incendiaire Screamo placée en pleine tronche genre « Exárcheia la rebelle ». De l’intensité à couper le souffle et le frisson de bout en bout. Un Anarcho-Ecolo-FeminsitoPunk indispensable pour qui a compris la nécessité des nombreuses luttes sociales et écologistes menées en 2019.
  2. Cult of lunaA dawn to fear
    cult of lunaAprès la grosse déception qu’était Mariner, le combo revient en force avec l’inspiration et le brio qu’on lui connaissait. Le changement social et révolutionnaire ? Pour quoi faire ? Avec Cult of Luna on a toutes les bonnes raisons de se réjouir de l’Apocalypse qui nous attend. Un Post-Hardcore Trollé qui fait tâche dans mon top 3 mais dont la noirceur épique passe devant toutes autres considérations.
  3. CadySilence Will Not Protect You
    cadyL’Emo-violence typé Riot Grrl de Cady t’explose littéralement ta petite race au cours d’invectives et de Riffs catrostophées. Des saillies qui tiennent en respect le mâle Alpha peu déconstruit que tu es. De l’Emo-violence puissant, dense, authentique et sur la brèche.
  4. Wristmeetrazor - Misery Never Forgets
  5. Hypno5e - A Distant Dark Source
  6. No vale nada - Alter ego
  7. AgnosyWhen daylight reveals the torture
  8. Defeater - s/t
  9. La Dipsute - Panorama
  10. Nionde PaganReflektion
 Meilleur concert : Deafheaven, Portrayal Of Guit et Touche Amoré au Trabendo. Mention spéciale pour Deafheaven.

 


 

# Geoffrey Fatbastard

TOP 10

  1. Chaviré - Maintenant Que Les Flammes Sont Partout
    chaviré En enrichissant leur screamo de post punk, de mélo et d’existentialisme positif, les Chaviré livrent un album sincère, revitalisant et terriblement addictif. Et c’est français monsieur.
  2. Show Me The Body - Dog whistle
    show me the body Intense, foutraque et radical, SMTB réinvente le punk hardcore à base de spoken word, de noise et de banjo. Aussi abrasif que jouissif. Total zbeul.
  3. Fury - Failed Entertainment
    fury Du crossover nineties qui reprend là où Turnstile nous avait laissé, c’est à dire sur le cul.
     
  4. Cult of luna - A dawn to fear
  5. Black midi - Schlagenheim
  6. Fontaines DC - Dogrel
  7. It it anita - Laurent (réédition)
  8. Prince Daddy And The Hyena  - Cosmic Thrill Seekers
  9. Clowns - Nature / Nurture
  10. Entombed AD - Bowels Of Earth
 

 


 

# Margoth

 

Il faut admettre que 2019 s'est montré bien fofolle, surtout entre septembre et novembre où se sont côtoyé des albums incroyables dans leur qualité. Et même au-delà. Car les quatre premiers de mon top ne se partagent pas un podium mais carrément une estrade qui les place au même niveau, chacun justifiant sa place pour des raisons totalement différentes. Et encore, je dis ça mais il y a bien des petites choses pourtant prometteuses que je n'ai pas eu trop le temps d'effleurer et de creuser. Mais l'on notera étrangement qu'il y a tout plein de trucs qui seront cités par la suite qui n'ont pas été chroniqué par mes soins, c'est dire si l'année a été riche !

 

TOP 10

  1. KornThe Nothing
    korn Clairement, cet album n'a pas du tout les mêmes arguments que ces trois autres voisins d'estrade. Pourtant, je le mets là, en tête, juste parce que c'est le cœur de la fan qui parle. L'album inespéré qui sort de nulle part est là : oui, Korn est encore vivant et en grande forme. Avec le recul, je maintiens ma chronique écrite avant même la sortie officielle, je continue de l'écouter régulièrement, ne m'en lasse pas une seconde, à chanter à tue-tête sous le regard médusé des passants me voyant m'exciter au volant de ma voiture, changeant de titre préféré toutes les semaines. Autant dire : c'est le début d'un lien fort qui se créée, ce genre d'amour qui pourrait peut-être me faire dire dans dix ou quinze ans que cet album sera mon troisième album préféré du gang de Bakersfield aux côtés de la doublette dorée indétrônable qu'est Untouchables / Issues.
  2. OpethIn Cauda Venenum
    opeth La première écoute a été lourde de sens : des frissons toutes les cinq secondes pour en finir sonnée et estomaquée, littéralement, pendant une bonne dizaine de minutes après les dernières notes de ce nouvel album d'Opeth qui pourrait presque se poser comme « l'ultime, celui de la fin qui le ferait sortir par la grande porte ». Bon, maintenant, les frissons ne sont là que tous les sept secondes mais ça n'enlève en rien son caractère sublime. Un exploit qui semble totalement impossible à rééditer dans le futur. Tout du moins, si les Suédois décident de rester dans cette facette rock prog' 70's.
     
  3. Bent kneeYou Know What They Mean
    bent knee J'aime beaucoup ces albums audacieux qui naissent à partir d'une idée/marche à suivre se posant véritablement comme une contrainte. L'exercice est périlleux mais le résultat peut paraître vraiment brillant s'il est réussi. C'est le cas de ce nouvel album de Bent Knee qui souhaitait capturer l'essence de la facette live du groupe. A grand renfort d'une production osée, bluffante et complètement à contre-courant de tout ce qu'on a l'habitude d'entendre depuis l’avènement du numérique en studio, on croirait vraiment que le groupe joue devant nous dans une salle quasi-vide dans le cadre d'une résidence ! On rajoute à cela que la musique de Bent Knee ne semble avoir aucune limite afin de proposer un rock arty, protéiforme, aussi singulier qu'intense dans ses émotions et l'on obtient quelque chose qui dépasse sans mal son prédécesseur, Land Animal, qui m'avait déjà plus qu'impressionnée (et mis bien haut dans mon top annuel de l'époque).
  4. KloneLe Grand Voyage
    Il m'aura fait voyagé loin cet album ! Bien plus que Here Comes The Sun qui m'avait touchée mais après un certain temps d'apprivoisement. Le virage stylistique de Klone étant maintenant bien digéré, il n'y a aujourd'hui plus aucune bride ou a-priori pour s'y plonger à corps perdu. Et surtout se retrouver avec soi-même. C'est que je n'ai finalement pas grand-chose à en dire tant la dimension introspective est le nerf de la guerre d'un tel disque. Où chacun en ressortira avec ses propres émotions, ressentis et enseignements.
  5. Dirty shirtLetchology
  6. Entombed ADBowels On Earth
  7. MayhemDaemon
  8. SUPDissymetry
  9. Pensées nocturnesGrand guignol orchestra
  10. AbrahmaIn Time For The Last Rays Of Light

 

FLOPS

  1. Anaal NathrakhA New Kind Of Horror
  2. Batushka – le « vrai faux » et le « faux vrai », pas de jaloux !

- Les « C'était très cool aussi (parfois, à ma plus grande surprise) »

Jinjer, Memfis, Vader, Low Dose, Life Of Agony, Mortuary


- Les « C'est qu'il y a du gros potentiel là-dedans ! »

Schrodinger, Cerise, Palehørse, Point Mort, Rosalie Cunningham, BlackLab


- Les « Je n'ai pas eu le temps de m'y pencher/creuser davantage (au moment où j'écris ces lignes) et je le regrette »

Alcest, Devin Towsend, Leprous, Mars Red Sky, Riverside, Avatarium


- Les « Loupés de l'année précédente ou autres redécouvertes avec des oreilles plus aguerries marquantes »

Azusa – Heavy Yoke (2018)
Madder Mortem – Mercury (réédition 20th Anniversary)
Alice Cooper – Goes To Hell (1976)


- Top Live :

Mention « concert en salle » : Steven Wilson (Caen, Cargö)
Mention « en festival » : Emperor (Hellfest)

 

 

 

photo de Pidji
le 17/01/2020

5 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 17/01/2020 à 13:01:00

Nom de Zeus, les Welldoches dans le top d'Eric Le Belge...
Je crois que ça nous était jamais arrivé.
Après le temps de la maturité, le temps de la consécration, de la pontification, d'la béatification, de la gagatisation de la déféc...hem.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/01/2020 à 10:43:39

C'est "Strigoi"

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/01/2020 à 10:44:25

Et oubli du MISERY INDEX dans mon top !

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 19/01/2020 à 09:39:41

Ahaha, Gep, c'est pas le but... c'est juste que je l'ai écouté souvent et passé en radio, depuis que tu me l'as envoyé ^^

el gep

el gep le 21/01/2020 à 14:05:12

Ah bah d'accord, fallait le dire avant, je me suis déjà fait dessus alors qu'il s'agit juste de ma tentative de corruption qui a fonctionné au-delà de mes espérances (et au-delà de mes menaces mafieuses).
La protection de ta radio a été prolongé d'un an.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

AC/DC - Black Ice
Pleïad - 1.17
Chronique

Pleïad - 1.17

Le 11/11/2011