Avatar de l’utilisateur
sepulturastaman
Sujet Auteur
Messages : 9491
Inscription : 12 juin 2008, 09:08

Dino & Heavy metal

01 janv. 2015, 14:33

Dinosaures et heavy-metal… heinkeskidi ???
Si comme moi vous êtes de la génération A.D.I.D.A.S c’est-à-dire qu’approximativement tu as entre 30 et 35 ans tu as sans doute goûté aux joies du dino-hardrock début des années 90 ; heinkeskidi ??? Si t’avais accès aux programmes télévisuels, tu as sans doute passé tes matinées de vacances devant des dessins animés ; heinkeskidi ??? Donc le générique de Denver le dernier dinosaure est sans doute ta première rencontre avec l’hard-rock !!! heinkeskidi ???

Y dit, que oui la musique de ce générique et du hard rock : la guitare rose, mais en forme de flying V comme celle de Chad Kroeger (Nickelblack) la rythmique saccadée et la mélodie font très très hair-metal ou glam-rock. Les décors avec 300 loupiotes multicolores, et l’accoutrement des musiciens jouant le thème rappellent Kiss. OK j’admets que les cuivres sonnent un peu funk, mais le funk et l’heavy ne sont pas antinomiques non d’un lapin jaune et ce n’est pas Infectious Groove qui me contredira et encore moins ce cabot qui cherche à connaitre le roi.
Mais les musiques énergiques et amplifiées sont liées aux dinosaures depuis bien plus longtemps que ça. En effet c’est au crétacé qu’on pouvait entendre T.Rex, célèbre groupe des années 70 mené par le ténébreux Marc Bolan, (une légende raconte que si tu n’arrives pas à conclure sur Electric Warrior : change de camp), c’est vrai qu’ici il n’y a pas grande accointance avec l’heavy, mais plutôt un pont vers le stoner et autres musiques chaudes et torrides (imaginez Karma To Burn en mode goguette sexuelle).
Je vais bien entendu vous parler du groupe Dinosaur JR (rock/grunge/légende), et à part une compilation de titres s’appelant Fossils, je n’ai pas trouvé de rapport direct avec les sauropodes qui nous intéressent ; par contre, ils ont aidé à la disparition presque totale d’une espèce à maquillage, et rien que pour ça je remercie sub-pop, Seattle et les dégénérés du grunge (non, mais rendez-vous compte sans extinction et avec la sélection naturelle imaginez la descendance de l’accouplement d’une glam-boy et d’une glam-girl).

Je fais une parenthèse pour un mammifère préhistorique : Mastodon, les mastodontes ne sont pas des dinosaures, mais si je devais posséder un animal de compagnie ce serait soit un mammouth laineux, soit un mégathérium, mais là, c’est mon côté mapinguari de l’enfer qui ressort.

Refermons cette parenthèse et retournons sur les traces des dinosaures, pour découvrir une autre partie de la Pangée, avec un groupe homonyme du point de départ : DenveR.
Pour ce protéger de la malédiction du monde perdu*, j’ai trouvé le thème joué sauce heavy-metal. Et comme j’évoque le Jura voyageons jusque dans les landes avec Gojira descendant de godzilla, en bon occident clissonais.
Et s’il y a bien une figure qui s’affiche sur nos disques et nos posters c’est bien ce bon vieux Gojila (ou je l’écris comme il se prononce dans les animés).
On retrouve ce dinosaure sur diverse pochette comme celle que partage de l’excellent groupe de grindcore Neuropathia avec Épicrise sur un split cd, ou encore sur une affiche pour un concert avec Fange. Le dinosaure augmenté aux radiations s’accorde bien aux disques de musiques sauvages (on n’imagine pas Godzilla sur un fly de metal gothique m’voyez) et surtout partagés, car souvent il se retrouve avec ses copains à faire la bagarre.
En plus quand Godzilla se trémousse sur du Blue Oyster Cult c’est rock’n’roll coolos. À l’intention des plus jeunes, l’abus de radiations est dangereux.
Vous trouvez que j’en fais trop ? Mais moi, un dinosaure qui porte si bien le perfecto je suis amoureux.
OK d’accord tu nous bassines avec DEUX ! dinos mais hormis Denver et Godzilla on ne remarque pas grand-chose ! Bah excusez-moi j’y suis pour rien si le gros Dino et bon en camouflage.
Et si je vous en défossilise un ? De la famille des guitares-héros en plus, vous le croyez ou pas ? Oui, mais je vous présente encore du dessin animé. Et bien même en dessin animé il n’a pas le temps pour le flipper, car il y a un opéra rock à composer.
Mais qu’elle est l’intérêt de jouer des opéras quand t’es un dinosaure ??? Bah pour l’autoradio de la Cadillac faut bien distraire les hommes des cavernes non ???
OK OK je comprends que vous en ayez assez des marionnettes en chaussettes, ou autre dessin animé. Vous voulez du concret alors en voici. Alors oui en Finlande il y a plus de chance de danser le tango que de rencontrer des dinosaures, mais il faut avouer que les Hevisaurus sont bien plus intéressants qu’un cours de tango ou de carioca surtout quand ils exécutent du heavy-raggamuffin de la jungle.

Et malheureusement comme ce putain d’astéroïde a aidé l’extinction de ces animaux il ne nous reste que plus que leur descendant les galliformes et leur Gates of metal fried chicken of death.




*À chaque fois qu’une personne dit du mal de ce film, Gilles Stella chante "Attention Dino Danger".
Image

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité